Internet Nouvelle campagne de prévention Le « chat », piège à jeunes

METDEPENNINGEN,MARC

Page 29

Mardi 3 décembre 2002

Internet

Nouvelle campagne de prévention

Le « chat », piège à jeunes

MARC METDEPENNINGEN

La nouvelle campagne de prévention contre la pédophilie sur l'internet, financée par le ministère de la Justice et pilotée par Child Focus, parlera avant tout le néerlandais, même si des spots télévisés, des affichettes et des cartes postales (300.000) seront aussi diffusés en Communauté française. C'est ce qu'ont annoncé hier les promoteurs de cette action de sensibilisation des jeunes (et de leurs parents) aux risques qu'ils encourent en s'adonnant au « chat » (conversation en direct).

Le ministre de l'Enseignement fondamental, Jean-Marc Nollet (Ecolo), s'est abstenu de s'associer à ce projet (à l'inverse de sa collègue flamande, Marleen Vanderpoorten) en raison de l'existence d'un projet de sensibilisation des jeunes francophones qui devrait être lancé début janvier. Au-delà, nous précise son porte-parole, cette campagne dit aux jeunes ce qu'il ne faut pas faire. Nous préférons une méthode qui fait appel à l'éducation.

Selon des statistiques de la police britannique, 20 % des enfants pratiquant le chat auraient été contactés par des pédophiles. Ceux-ci se font passer pour des jeunes de l'âge de leur correspondant, afin, au mieux, de tenir une conversation, au pire, de tenter d'obtenir un rendez-vous, porte ouverte à tous les dangers.

Selon Marc Verwilghen, le ministre de la Justice, quatre enfants sur dix auraient déjà utilisé l'internet pour organiser un rendez-vous avec une personne inconnue. La police fédérale identifie chaque année entre dix et vingt pédophiles sévissant sur des « chats » localisés en Belgique. Child Focus reçoit pour sa part une dizaine d'appels par mois, d'enfants ou de parents inquiets suite à des conversations tenues dans des « chatrooms ».

Les professionnels du secteur se sont associés à cette campagne et ont signé une « charte de bonne conduite ».

La campagne entend répéter aux enfants les principes élémentaires de prudence sur le Net : ne jamais donner son adresse, ne pas accepter de rendez-vous d'une personne inconnue, parler à ses parents, etc.·

Infos sur www.childfocus.org ou au 02-475.44.11.