Ixelles

ROBERT,FRANCOIS

Page 10

Samedi 4 mars 1989

Ixelles

fait une

exception

pour Mme

Cornea

Vert, le conseil d'Ixelles de ce jeudi. Le groupe écolo en effet poursuivi sa campagne de mobilisation des autorités communales de l'agglomération pour une essence sans plomb, une atmosphère sans fréon et une CIBE publique. Pour ce faire, une technique: faire adopter des motions dans tous les conseils communaux de Bruxelles. Mais cette fois, ils ont aussi demandé qu'Ixelles soutienne le combat mené par Mme Doina Cornea, en Roumanie.

Doina Cornea est l'une des rares personnes en Roumanie à avoir osé prendre la parole à visage découvert et à critiquer le régime en place: interviews à des journalistes étrangers - dont Josy Dubié, de la RTBF - et lettre ouverte attaquant le président Ceaucescu. Depuis, on le sait, les autorités roumaines lui rendent la vie impossible.

La motion proposée par les écolos a reçu l'assentiment de la totalité des conseillers. Elle demande instamment aux autorités roumaines qu'elles abandonnent les mesures privant de liberté une personne «qui fait usage de son droit fondamental à la liberté d'expression».

On pouvait cependant douter qu'un tel texte passe à Ixelles: la règle y veut qu'une motion ne soit votée que si elle présente un intérêt communal. Pourtant, cette fois, le bourgmestre Albert Demuyter a enfreint sa propre règle en acceptant le dépôt de cette motion à cause de l'aspect humain qu'elle contient. Mais il a prévenu qu'à l'avenir, il se verrait obligé de refuser de telles motions.

Le plomb, l'ozone

et l'eau

Par ailleurs, les écolos ont demandé que les véhicules communaux utilisent dès que possible l'essence sans plomb. L'échevin des Transports, Gabriel Dom, a expliqué qu'il fallait à la commune un certain temps pour opérer les modifications techniques aux moteurs. Il estime que 51 véhicules (sur 75) pourront cependant rouler à l'essence sans plomb. La majorité a alors proposé une motion moins radicale donnant le feu vert au collège pour qu'il prenne les mesures pour favoriser l'essence sans plomb.

Même scénario pour les gaz C.F.C., plus connus sous le nom commercial de fréon. On n'ignore plus nulle part que l'emploi des C.F.C. dans les bombes aérosols menace la couche protectrice d'ozone dans la haute atmosphère. Le texte finalement adopté se contente de faire confiance au collège pour qu'il trouve les moyens de réduire l'utilisation des chlorofluorocarbones à Ixelles. Par contre, la motion écolo refusant l'entrée d'un associé privé dans la future CIBE a été rejetée par la majorité. Nous ne pouvons accepter une telle motion, a précisé le bourgmestre, parce qu'elle est contraire aux statuts de la future intercommunale, statuts votés d'ailleurs par le conseil d'Ixelles.

F. R.