Jacques Rogge a honoré Henri de Baillet Latour

n.c.

Page 22

Vendredi 4 juin 2010

Latour Un ancien président du CIO, successeur de Pierre de Coubertin, repose en Gaume

Evénement exceptionnel, ce mercredi à Latour (Virton). Jacques Rogge, président du Comité international olympique (CIO), est venu inaugurer dans une ambiance conviviale que l’on aime en Gaume, la nouvelle scénographie du musée Baillet Latour et une stèle olympique, sur la tombe du comte Henri de Baillet Latour.

Ce dernier, décédé en 1949, fut lui aussi président du CIO de 1925 à 1942, succédant à Pierre de Coubertin. La Belgique est à ce titre un pays hors norme puisqu’il est le seul à compter deux présidents du CIO, Henri de Baillet Latour et Jacques Rogge.

Ce musée a été créé en 1969 par Edmond Fouss, fondateur du Musée gaumais, et par Jean Dauphin, son conservateur actuel. Il est dédié à l’histoire du village et de son château, en ruines depuis 1793, et accorde une place importante aux événements tragiques survenus en Gaume lors des deux conflits mondiaux. Une salle était aussi consacrée à l’histoire des de Baillet Latour, dont les origines remontent à l’ancien duché de Latour, au XVè. Mais la scénographie d’origine ne reprenait que les faits militaires de Maximilien de Baillet von Latour, qui commanda le régiment des dragons sous le régime autrichien.

Si la Ville de Virton a rénové cette ancienne mairie – « parce qu’il est important d’avoir une mémoire », relevait le maire Michel Thiry –, le fonds InBev-Baillet Latour a modernisé la scénographie, via quatre salles thématiques sur cette famille (origines, généalogie, olympisme, via cette figure pionnière du CIO). C’est pour inaugurer le nouveau musée et honorer la mémoire du comte que Jacques Rogge est donc venu deux heures à Latour. En rencontrant le président de l’AC.Dampicourt et la sprinteuse Elisabeth Davin, il a aussi dit soutenir le projet de hall à Rouvroy, une structure si lacunaire en Wallonie.