L’année 2009 fut « calme » : à peine 12.000 morts

ASSOCIATED PRESS

Page 11

Mercredi 2 décembre 2009

Catastrophes

Les catastrophes d’origine naturelle ou humaine ont coûté la vie à 12.000 personnes en 2009, soit 20 fois moins que l’année précédente, a annoncé lundi le numéro deux mondial de la réassurance Swiss Re.

Les catastrophes ont causé pour 52 milliards de dollars (34,5 milliards d’euros) de dégâts durant l’année en cours, dont 24 milliards (16 milliards d’euros) couverts par les assureurs. Les résultats de l’année 2009 s’expliquent par une saison des ouragans calme aux Etats-Unis.

L’année 2009 a été la moins meurtrière de ces deux dernières décennies, selon les estimations de l’étude. En 2008, 240.000 personnes tuées dans les catastrophes avaient été comptabilisées, contre 12.000 en 2009. La plupart des victimes ont été recensées en Asie, où un séisme a fait plus de 1.000 morts en septembre en Indonésie. Des typhons y ont également coûté la vie à 2.000 personnes entre août et octobre.

L’Europe n’a pas

été épargnée

Les 52 milliards de dollars de dégâts constatés en 2009 restent nettement inférieurs aux 267 milliards de l’année 2008. Durant l’année en cours, les assureurs ont couvert pour 24 milliards de dollars de dommages, dont 21 (14 milliards d’euros) pour les catastrophes naturelles et 3 (2 milliards d’euros) pour les catastrophes techniques d’origine humaine. L’année précédente, le total avait été plus de deux fois supérieur, à 50 milliards.

Malgré cela, l’Europe a enregistré des dommages assurés supérieurs à la moyenne. Parallèlement, le total des sinistres dus aux catastrophes naturelles et d’origine humaine durant les sept premiers mois de 2009 est presque deux fois supérieur à la moyenne des vingt dernières années.

Cinq événements ont causé des dommages assurés supérieurs au milliard de dollars durant l’année en cours. A elle seule, la tempête hivernale Klaus, qui a frappé la France et l’Espagne en janvier, a causé plus de 3,5 milliards de dollars (2,3 milliards d’euros) de dégâts.

Les orages de grêle, qui se sont abattus en juillet dernier sur la Suisse et l’Autriche, ont coûté 1,25 milliard (0,8 milliard d’euros). (ap)