L'équitable séduit davantage mais reste marginal

MUNSTER,JEAN-FRANCOIS

Page 26

Mercredi 27 septembre 2006

Consommation La cinquième « Semaine du commerce équitable » se tient du 27 septembre au 7 octobre

C'est aujourd'hui que s'ouvre la « Semaine du commerce équitable ». Cette vaste manifestation de sensibilisation à un commerce plus juste avec les producteurs du Sud se prolongera jusqu'au 7 octobre.

Les supermarchés, qui représentent un tiers des ventes d'équitable en Belgique seront bien entendu de la partie. Chez Delhaize et Carrefour, les produits issus du commerce équitable seront mis à l'honneur via des affiches, des folders, des dégustations... Sur le lieu du travail aussi, l'heure sera à l'équitable. 70.000 repas « labellisés » seront distribués dans plus de 400 collectivités, administrations et entreprises du pays.

Au rayon « animations », citons le festival musical Tempo Color qui se tiendra à Liège les 29 et 30 septembre ou le MaxTour, organisé par Max Havelaar le 6 et 7 octobre. Il s'agit d'une invitation à visiter une vingtaine de cafés, boutiques et lieux culturels de Bruxelles engagés dans le commerce équitable. Animations, concerts et expositions au rendez-vous. Le « fair trade » s'invitera aussi sur le grand écran. Trois cinéastes ont offert à Max Havelaar des courts-métrages sur ce thème qui seront projetés avant les films dans 140 salles de Wallonie et Bruxelles. A l'affiche, Romane Bohringer, Vincent Cassel et François Berleand.

Grâce notamment à cette manifestation, les Belges sont chaque année de plus en plus nombreux à acheter équitable. Et ce malgré un prix en moyenne 18 % supérieur aux prix pratiqués par le commerce traditionnel. Depuis 2001, le chiffre d'affaires de l'équitable a progressé de 83 %, passant de 16,8 millions d'euros à 30,6 millions d'euros. Les produits qui connaissent le plus franc succès sont la banane (7,96 % de parts de marché) et le café (1,74 %). Cette année encore, la gamme de produits s'est fortement agrandie, spécialement dans le non-alimentaire. On a ainsi vu débarquer dans la famille équitable de la glace à la vanille (Ben&Jerry), des pralines (Devas), des ananas (Dole, Oke), des jeans (Celio), des cosmétiques (Thémis), des serviettes de bain (Clarysse)...

Malgré ces chiffres encourageants, le chemin reste encore long à parcourir. La part du marché de l'équitable dans le commerce de détail n'est toujours que de... 0,05 %.

www.befair.be