L'Europe face à Dragon Ball Z

COUVREUR,DANIEL

Page 25

Mercredi 21 septembre 2005

Animation Le 16e Forum Cartoon européen s'ouvre à Kolding

DANIEL COUVREUR

Dragon Ball Z, Detective Conan, les Simpson, Super Nanas... les héros de la « japanime » et des studios de dessins animés hollywoodiens dominent le monde du petit écran. Pour leur résister, l'Europe soutient le Forum Cartoon à travers son programme Media. Objectif ? Permettre aux studios et aux réalisateurs européens de décrocher les financements nécessaires à la production de séries animées. Du 21 au 25 septembre, près de 70 projets seront présentés aux professionnels de la télévision à Kolding, au Danemark, dans le cadre du Forum Cartoon.

Lors de la précédente édition du forum, en 2004, 87 millions d'euros avaient été mobilisés en quatre jours pour permettre la réalisation de 23 projets. Depuis la naissance du forum, initiée par les Belges Marc Vandeweyer et Corinne Jenart, plus de 300 séries d'animation ont pu trouver un financement au forum.

La France, le Royaume-Uni et l'Allemagne sont les pays les mieux représentés à Kolding. Deux sociétés belges, Kaos Films et Creative Conspiracy, sont présentes en 2005. Fondée à Bruxelles en 1997, Kaos Films ambitionne de produire « Skool », une série de 52 épisodes de 3 minutes sur la découverte des sens par les enfants en 3D. Les Gantois de Creative Conspiracy présenteront le pilote de « Klumpies », une série pour les tout-petits de 52 épisodes de 7 minutes. Les Klumpies sont des êtres de la forêt dont la taille ne dépasse pas huit centimètres. Ils vivent dans l'arbre le plus haut de la forêt. L'homme vient seulement de percevoir leur existence...

En marge des enjeux économiques et financiers, le forum décerne aussi chaque année le Cartoon d'Or européen. Ce prix de 15.000 euros récompense un court métrage européen et jette un pont entre le travail d'auteur et l'industrie de l'animation. La Belgique compte un jeune talent parmi les cinq finalistes de 2005 : Jonas Geirnaert. Palmé au Festival de Cannes en 2004, son film de 11minutes, « Flatlife », tentera de décrocher l'or à Kolding.

Geirnaert fait partie de la troupe de comédiens Neveneffecten et du groupe d'impro The Lunatics. Né sous les cheminées des usines sidérurgiques de Sidmar, il a appris le dessin à l'école de cinéma d'animation de Gand. Agé de 22 ans à peine, il travaille à l'humour brut. « Flatlife » a exigé de lui deux ans d'efforts, matérialisés à travers 9.083 dessins. Son récit s'attache à la vie blême de quatre voisins dans un HLM. Ils ne se connaissent que par les bruits de télé, les vibrations de machine à laver ou les coups de marteaux dans les murs. Jusqu'au jour où la fusée d'un Panda extra-terrestre vient briser l'innocence de leur quotidien et celle du jury du 16e Forum Cartoon.