L'expéditrice de sept fausses lettres démasquée

SURMONT,EDDY

Page 8

Mercredi 24 octobre 2001

L'expéditrice de sept fausses lettres démasquée EDDY SURMONT

Démasquée par la police fédérale, une femme de 55 ans de Lichtervelde (Flandre-Occidentale) a avoué avoir envoyé sept lettres contenant de la farine, afin de faire peur, et pour rire un peu.

Ce sont deux lettres envoyées par la poste à des voisins directs qui ont causé sa perte. Trois autres enveloppes avaient été déposées par elle-même dans des boîtes aux lettres au centre de Lichtervelde, tandis que deux enveloppes étaient adressées à... la police fédérale de sa commune.

L'accusée comparaîtra le 17 décembre déjà devant le tribunal correctionnel de Bruges. Elle risque une peine de prison de 3 mois à 2 ans, et une amende de 10.000 à 60.000 francs (environ 250 à 1.500 euros). Sans compter la facture du ministère de l'Intérieur (intervention inutile de la protection civile et police fédérale), pour autant qu'il se porte partie civile.

D'autre part, trois alertes à l'anthrax ont été enregistrées mardi à Charleroi. Au palais de justice, aux TEC et à la poste de Gilly. La première portait une inscription «A mort les Américains», signée Oussama Ben Laden.