L'incendie d'un hangar de la Sabena (3,7 milliards) au hit-parade des assureurs La fatalité a fait 22.315 victimes dans le monde en 97

AFP

Page 18

Vendredi 17 avril 1998

L'incendie d'un hangar de la Sabena (3,7 milliards) au hit-parade des assureurs La fatalité a fait 22.315 victimes dans le monde en 97

Les catastrophes naturelles ou techniques qui rythment notre actualité constituent dans la plupart des cas de terribles drames humains; mais elles ont aussi un prix. Cela ne fait aucun doute à la Suisse de Réassurances, l'assurance des assurances, qui publie le bilan annuel du coût des événements catastrophiques de l'année 1997.

Premier bilan: celui des pertes humaines. L'année dernière, 22.315 personnes ont trouvé la mort dans ces calamités.

PLUS AU NORD QU'AU SUD

La note envoyée aux assurances s'est avérée moins salée que l'année précédente. Sur les 28,8 milliards de dollars (1.065 milliards de francs belges) de dégâts, un quart seulement était assuré.

Les catastrophes naturelles représentent 60 % de l'ardoise à régler par les assureurs. Parmi celles-ci, l'inondation survenue en Europe de l'Est a constitué l'événement le plus coûteux. L'Asie paye les catastrophes par la perte de nombreuses vies humaines: 16.000 en 1997 contre 2.800 en Afrique, 2.450 aux Etats-Unis et 796 en Europe.

Les seules catastrophes naturelles ont fait au total 14.000 morts et celles dues à l'homme, plus de 8.000.

En ce qui concerne les biens assurés, le clivage entre pays nantis et pauvres réapparaît. Plus de 3 milliards de dollars ont été versés aux Etats-Unis et 2 milliards en Europe (dont 25 % à la Grande-Bretagne), contre seulement 857 millions en Asie (100 au Japon) et 197 millions en Afrique.

Les tempêtes et les inondations ont une nouvelle fois placé les Etats-Unis en tête des statistiques, ce pays enregistrant à lui seul 46 % des dommages mondiaux. Les catastrophes techniques, c'est-à-dire dues à l'homme, ont représenté 2,6 milliards de dollars des dommages assurés. Les plus importantes ont été trois grands incendies et une explosion, qui ont grevé le monde de l'assurance de 638 millions de dollars.

MOINS DE FRAIS QU'EN 96

Parmi ceux-ci, celui qui ravageait le hangar Sabena de Zaventem, le 3 octobre dernier, a coûté plus de 3,7 milliards de francs. Les autres incendies ont eu lieu dans une filature japonaise, une usine taïwanaise de chips en silicium.

L'explosion était celle d'une installation de production de gaz en Afrique du Sud. Au total, les assurances ont eu à connaître de 348 événements majeurs.

En 1996, la Suisse de Réassurances, second réassureur de la planète, avait fait état de 50 milliards de dégâts. Le plus onéreux avait été celui causé par l'ouragan «Fran» sur la côte sud-est des Etats-Unis: 1,6 milliard de dollars. (D'après AFP.)