LA BANQUE FRANCAISE DETIENT LA MAJORITE DE BFG LE CREDIT LYONNAIS FRANCHIT LE RHIN

AFP

Page 5

Jeudi 12 novembre 1992

La banque française détient la majorité de BfG

Le Crédit lyonnais franchit le Rhin

Il manquait l'Allemagne au Crédit lyonnais pour être vraiment la plus européenne des banques européennes: avec la prise de contrôle de l'une des plus grandes banques commerciales allemandes, la BfG, il réalise enfin son rêve.

Le Lyonnais cherchait une implantation significative en Allemagne. Conformément à son objectif de banque universelle, la banque française entend en effet détenir dans chaque pays européen, plus de 1 % du marché. Avec l'acquisition du seul établissement en vente outre-Rhin, elle devient la première banque étrangère à prendre le contrôle d'un réseau bancaire.

Le Lyonnais, qui disposera de 50 % du capital plus une voix, va ainsi prendre possession d'une banque dont la situation s'est certes redressée en deux ans, mais reste déficitaire. Son principal problème? La détérioration de ses risques-pays, en particulier en ex-URSS et Bulgarie.

L'accord, conclu lundi soir, est finalement basé sur une évaluation commune de la valeur de la banque de 2,1 milliards de DM.

L'investissement coûtera au total au Crédit lyonnais 1,42 milliard de DM. C'est ici que pourraient entrer en scène les AGF (assurances générales de France), tout récent actionnaire, à hauteur de 25 %, d'AMB.

Une des solutions envisagées pourrait consister en un échange de participations croisées entre les AGF et le Crédit lyonnais, qui appartiennent tous deux au secteur public. Les dirigeants se sont refusés à tout commentaire. Les modalités devraient être arrêtées d'ici le 31 décembre. (AFP)