La belle histoire d'Edward, roi déchu par amour

ASSOCIATED PRESS

Page 21

Lundi 26 décembre 1988

La belle histoire d'Edward, roi déchu par amour...

L'amour vainqueur de la raison d'Etat: l'idylle et le mariage d'Edward et de Wallis suscite encore après un demi-siècle la sympathie et l'admiration. Fallait-il en effet qu'il fût passionné, le roi Edward VIII, pour abdiquer le 1er décembre 1936, moins d'un an après avoir reçu la prestigieuse couronne d'Angleterre!

Pourquoi fut-il contraint à cette abdication? Parce que sa future femme était américaine? Parce qu'elle était roturière? Rien de tout cela... Simplement parce qu'elle était deux fois divorcée. Si encore ses deux maris avaient été morts, cela aurait pu s'arranger. Mais ils avaient le mauvais goût d'être encore vivants et, dans ce cas, l'union du roi, garant de la foi anglicane, devenait impossible aux yeux de son Eglise comme aux yeux de l'Etat.

Série en cinq épisodes réalisée voici une quinzaine d'années outre-Manche, Le Grand Amour du duc de Windsor nous raconte cette aventure rocambolesque. Si la télévision française ne l'a pas diffusée plus tôt, c'est que la duchesse de Windsor (disparue voici deux ans à l'âge de 90 ans), qui vivait en France, en avait manifesté le voeu.

Son histoire est pourtant une bien belle histoire. Wallis Simpson et le prince de Galles n'étaient plus très jeunes lorsqu'ils se sont épris l'un de l'autre. Lui avait 37 ans et une réputation de célibataire endurci; elle, deux années de moins et elle passait pour frivole.

Mariée à 20 ans à un séduisant aviateur américain, elle s'était remariée huit ans plus tard avec le financier Simpson.

C'est par l'intermédiaire de son amie Lady Furness, alors maîtresse en titre du prince de Galles, que Wallis Simpson est invitée avec son mari à Fort Belvédère, la résidence d'Edward. Ce dernier est vite séduit par la vivacité d'esprit de cette Américaine qui brille plus par son intelligence que par sa beauté. Il se lie très vite d'amitié avec elle et bientôt cette amitié se transforme en amour.

Dès 1934, ils ne cachent plus aux autres leurs sentiments respectifs. C'est le scandale. Le financier Simpson demande à sa femme de choisir entre le prince et lui. Le choix est vite fait. Lorsque son père, le roi George V, meurt en 1936, Edward accède au trône. Wallis, pour sa part, est désespérée. Elle voit dans cette accession la fin de sa liaison avec le souverain. Mais celui-ci, en proie aux pressions de toutes sortes, ne cédera pas à la raison d'Etat. Il préfère abandonner son trône à son frère George (père de la reine Elisabeth) et, le 3 juin 1937, il épouse enfin celle qu'il aime au château de Candé en Touraine.

La France sera le nid de leurs amours. Ils y vivront heureux durant 35 ans, dans une élégante résidence au coeur du bois de Boulogne. Seule la mort d'Edward interrompra ce bonheur en 1972. (A.P.)

«Le Grand Amour du duc de Windsor», T.F. 1, 22 heures.