La bonne affaire mouscronnoise

DELISSE,JEAN-FRANCOIS

Page 16

Lundi 7 novembre 2011

Division 3 Virton repoussé à 8 points

Les bonnes nouvelles s’accumulent pour Mouscron-Péruwelz. Non content de trôner au sommet d’une D3 qu’il redécouvre après être sorti non sans mal de sa série promotionnaire lors de la défunte saison, après un long mano a mano dramatique quant à son issue, avec un rival régional, Ath, suivi d’un tour final victorieusement mené à bien, le club hennuyer vient en outre de finaliser un partenariat avec Lille. Le champion de France est en effet devenu actionnaire minoritaire du club (26 %) et deux de ses dirigeants auront un siège au conseil d’administration. Le Losc espère permettre à ses jeunes de s’aguerrir au sein d’une compétition plus relevée que celle destinée aux équipes réserves en France. Et que certains supporters mouscronnois franchiront plus régulièrement la frontière pour aller soutenir les Lillois dans leur futur stade.

Quant à ce match contre des Virtonais en progrès ces dernières semaines, il mit du temps à démarrer, les deux équipes se craignant visiblement. « Pourtant, le Racing, comme nous-mêmes, alignait une équipe très offensive. Mais les espaces étaient réduits pour s’exprimer. Il n’empêche, mes joueurs n’ont pas été à la hauteur de l’événement, déplorait le mentor gaumais Frank Defays. Molnar a clairement manqué de soutien en front de bandière, Saintini n’ayant pas, loin de là, le rendement escompté… »

Dans un match fermé où Arsene avait hérité de la meilleure occasion mais avait placé le ballon juste à côté à la 25e, celui qui allait marquer le premier était bien parti pour émerger. Et le but d’ouverture devait forcément tomber sur phase arrêtée. Sur un corner concédé assez stupidement par Blaise, par ailleurs excellent au sein de la défense visiteuse, Arsene mettait fin à un cafouillage et lançait les siens sur la voie du succès. « Pourtant, notre jeu resta longtemps laborieux, peut-être à cause de l’importance de l’enjeu et des qualités de Virton que Frank Defays est en train de bien faire progresser. Non, nous n’en avons pas encore fini avec eux. » En coach expérimenté qu’il est, Philippe Saint-Jean refusait donc de s’emballer, sachant aussi pertinemment bien que ses ouailles seront attendues au tournant lors de leurs 2 prochaines rencontres, des déplacements périlleux chez des rivaux régionaux, Ath et Tournai. « Nous ne sommes pas au-dessus du lot, notre jeu manque de fluidité et de qualité pour cela. »

Peut-être, mais si le club hennuyer, soutenu par un public de plus en plus nombreux et enthousiaste, peut battre un concurrent juste en s’appuyant sur sa solidarité, son expérience et ses qualités physiques, il ne sera pas évident de le déloger de la première place. Les 20 dernières minutes, où Virton lui offrait davantage d’espaces, permettaient au bloc mouscronnois de se détacher définitivement via un contre ponctué par Turcan.

p. 18 les résultats

LE MATCH

MOUSCRON-PÉRUWELZ - VIRTON 2-0

Mouscron-Péruwelz. Montuelle, Pichot, Guilmot, Dog (54e : Martin Lorite), Felix, Delacourt, Hugelier (77e : Provoost), Meert (71e : Mezine), Turcan, Alliotte, Arsene. Entraîneur : Saint-Jean.

Virton. Hurbain, Raboteur, Blaise, Bojovic, Lazitch (48e : Grevisse), Dupuis, Fostier (64e : Emond), Tshiala (83e : Maïa), Saintini, Yeye, Molnar. Entraîneur : Defays.

Arbitre. Lambrechts.

Assistance. 2.200 spectateurs.

Buts. 42e : Arsene (1-0), 87e : Turcan (2-0).

Cartes jaunes. Dog, Raboteur, Alliotte, Grevisse.

Ath a été géant contre Tournai

les autres rencontres de division 3

Division 3A

Ath - Tournai : 1-0. Cette rencontre entre 2 rivaux régionaux a tourné à l’avantage des Géants Athois, pourtant en perte de vitesse ces dernières semaines (5 défaites lors de leurs 6 derniers matchs), mais qui ont fait preuve de davantage de détermination et ont eu la maîtrise du jeu aérien. Comme sur cette reprise de la tête de Boulmenakher qui heurtait le poteau. Quelques minutes plus tard, Bourlard connaissait la même mésaventure lorsqu’il prolongeait du front un centre de Hovine. En vue du repos, un nouveau coup de boule de Boulmenakher sur un coup franc de Hovine passait juste à côté. Ce qui devait arriver se produisait à l’heure de jeu, Hovine distillant un énième coup franc vers la tête du grand Boulmenakher, qui inscrivait l’unique but de la partie.

Waregem - La Louvière : 0-1. Les Louviérois auraient déjà dû prendre les devants lors du premier acte, mais Monteiro puis Delaby ne scoraient pas. Dès la reprise, le jeune Lespagne prolongeait un ballon relâché par le gardien sur un tir de Monteiro. Salime et Leurquin galvaudaient ensuite les possibilités de tuer le match, mais, hormis sur l’une ou l’autre phase arrêtée, Waregem ne se montrait guère dangereux pour les hommes de Pister.

Bertrix - Bleid : 4-1. Les hommes de Thierry Siquet ont enfin renoué avec la victoire après un maigre 2 sur 15. Mis sur orbite par un but signé Lecomte sur passe de Hareau, ils devaient toutefois tolérer le retour des Bleidois, Schoumaker égalisant à la 32e. Trois minutes plus tard, Beckers, de la tête, redonnait l’avance aux Bertrigeois qui creusaient l’écart après la pause via Wanderson, d’une volée du gauche (49e), et Moing, d’un tir croisé (72e).

Huy - Renaix : 2-4. Début de match catastrophique pour l’équipe locale face à des Renaisiens très à l’aise en contre et qui scoraient via Palmieri, à la réception d’un envoi de Frutos repoussé par Barrettara, et Cremers, bien servi par Berton. En outre, les hommes d’Alain Dheur perdaient rapidement Thiaw, exclu pour une intervention jugée trop musclée sur Bamoune. Les Hutois ne se décourageaient pas et Woos inscrivait le but de l’espoir, Verlaine ratant la balle d’égalisation. Tout profit pour Cremers qui, isolé par Pottie, faisait 1-3 en vue du repos. A la reprise, Scattone relançait les siens qui, malgré leurs efforts et un essai de Bodart sur la transversale, n’allaient jamais recoller au score, Etonde les crucifiant en fin de partie.

Heppignies - Deinze : 2-0. Après un premier acte équilibré et marqué par la sortie sur blessure de leur dernier rempart Aromatario remplacé par Fall, les Carolos se détachaient après la pause grâce à des buts signés Hellas, d’un tir placé, et D’Alessandro, parti à la limite du hors-jeu. A noter encore l’exclusion du feu follet visité Salles et un penalty sifflé à 2 minutes du terme en faveur des visiteurs. Mais Fall détournait joliment l’envoi.

Torhout - Verviers : 3-0. Privé de 7 titulaires, Verviers a fait illusion pendant la demi-heure initiale. Mais, en 3 minutes, les Flandriens prenaient leurs distances via le front de Van De Wouwer puis par Beernaert, au terme d’un mouvement collectif. Les Verviétois réclamaient en vain un penalty pour une faute commise à la 57e sur Raets, blessé à la cheville et obligé de solliciter son remplacement. A la 66e, Van De Wouwer fixait les chiffres alors que les visiteurs déploraient encore l’exclusion sévère selon eux de Dzeprailidis à dix minutes du terme.

Division 3B

Union - Wijgmaal : 2-0. Mise sur orbite par un but rapide inscrit grâce à une superbe frappe par Saoudi, l’Union perdait ensuite Issankoy (déchirure musculaire ?) puis Shakpoke (gêne à la cuisse), et ratait plusieurs occasions de doubler la mise par Penga et Saoudi. Mais elle confortait tout de même son succès après un passage à vide lors du 4e quart d’heure, via Cabeke en fin de match, au terme d’un contre rondement mené.

La Calamine - Hoogstraten : 0-4. Les Calaminois n’ont rien pu faire face à la meilleure attaque de la série qui ouvrait rapidement le score par Lanslots. Après la pause, Fockaert puis Mathyssen et Didi donnaient au score son allure définitive.