La créativité, ça ne s'invente pas

SAINTGHISLAIN,VALERY

Page 13

Samedi 4 février 2006

Mons La Maison de l'entreprise en campagne pour y sensibiliser les entrepreneurs

Comment être plus innovant ? En se montrant créatif, pardi ! Mais comment être créatif ? Ben, ça s'apprend...

Soyez créatifs, qu'ils disaient. Facile à dire... Surtout lorsque beaucoup d'entrepreneurs ne sont même pas encore convaincus des vertus de la créativité pour leur PME. « Pour beaucoup, confirme Patrice Thiry, la créativité est encore synonyme de danger et chaos pour l'entreprise. » Le directeur de la Maison de l'entreprise (LME) et son équipe ont pris le taureau par les cornes, plaçant délibérément ce thème au coeur des célébrations organisées à l'occasion des dix ans d'existence de leur structure qui a détecté jusqu'ici 1.500 projets, favorisé la création ou la consolidation de 540 sociétés et de 1.460 emplois à Mons-Borinage, dans le Centre et le Tournaisis.

« Innovation et créativité sont pourtant deux concepts intrinsèquement liés, poursuit Patrice Thiry. La promotion de l'innovation fait partie de nos métiers de base. Nous voulions nous placer une étape en amont et répondre à cette question : comment être créatif pour être innovant ? »

Entre 800 et 1.000 techniques

L'autre jour, dans les locaux de l'incubateur du Parc Initialis, 43 entrepreneurs d'horizons très variés (de l'héliciculteur à l'imprimeur, en passant par l'ingénieur civil) avaient répondu présent au lancement de l'opération Créazoom. Face à eux, LME avait convié six des dix consultants en créativité actifs sur le marché belge. Chacun d'eux a pu exposer sa méthode. Car le domaine est loin de se limiter au seul brainstorming : on dénombre entre 800 et mille techniques ! Et certaines obtiennent de très bons résultats. Celle défendue par la société Créax, basée à Ypres, repose sur l'analyse méthodique des brevets déposés, partant du principe que « quelqu'un a déjà rencontré le problème qui m'occupe ». Créax affiche des références comme Shell, Goodyear, Procter & Gamble, Bekaert. Et c'est elle qui a « pondu » les morceaux de sucres aromatisés de Tirlemont.

Une fois leur shopping fait, les participants assisteront à un séminaire d'une demi-journée allant plus en profondeur dans la méthode retenue. Ensuite, « et parce que cela doit servir à quelque chose », la méthode sera implémentée, comme on dit, et expérimentée au sein de l'entreprise. La consultance s'étalera sur un maximum de six jours. Et, ce qui ne gâche rien, la Maison de l'entreprise prendra à sa charge 80% du coût total (plafonné à 620 euros). Le solde (plafonné lui aussi à 620 euros) sera financé par l'entreprise demandeuse. Si avec ça, vous n'êtes pas devenus « innopreneurs » ou « praticréactifs », changez de job !

Infos : 065.32.15.15 ou www.lme.be