La mère de Diana passera en chambre du conseil vendredi

n.c.

Jeudi 24 mai 2012

L’instance statuera sur le prolongement de son mandat d’arrêt pour une période d’un mois. Comment expliquer l’inexplicable ? Chattez avec Gérald Deschietere, chef du service psychiatrie d’urgence et de crise à Saint-Luc, de 12 à 13h.

Juliana Santana Duran, la mère de la petite Diana, comparaîtra devant la chambre du conseil de Charleroi, ce vendredi.

Mercredi, cette femme de 34 ans originaire de République Dominicaine a été inculpée de l’assassinat de sa fille de 4 ans. Elle a avoué l’avoir étouffée dans son sommeil puis avoir découpé son corps et placé les morceaux dans des sachets qu’elle a dissimulés dans le congélateur de sa maison, à Châtelineau.

La chambre du conseil décidera vendredi de prolonger (ou non) d’un mois ce mandat d’arrêt. Par la suite, cette reconduction s’effectuera de trois mois en trois mois.

Incarcérée à la prison de Mons, Juliana Santana Duran est actuellement défendue par Me Frédéric Ureel qui estime, à l’heure actuelle, que des doutes existent sur la préméditation.

Arrivée en Belgique dans les années 90 pour rejoindre sa sœur établie dans la région de Charleroi, Juliana Santana Duran, surnommée Oneyda, avait épousé un Carolo en 1998 pour en divorcer six ans plus tard. Elle avait ensuite rencontré Christophe Farkas, avec qui elle a conçu Diana en 2008, année durant laquelle elle a obtenu la nationalité belge.

Belga