La pandémie est à nos portes

ASSOCIATED PRESS; AFP

Page 12

Jeudi 30 avril 2009

Grippe mexicaine L’Organisation mondiale de la santé relève son alerte à 5

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a décidé mercredi soir de relever à 5 son niveau d’alerte, prévenant que la pandémie est désormais « imminente ». Relevant que « le virus s’étend sans aucun signe de ralentissement », l’Organisation avait décidé de convoquer mercredi soir son Comité d’urgence regroupant une quinzaine d’experts internationaux afin d’étudier la possibilité de relever le niveau d’alerte à 5, son avant-dernier stade avant la déclaration de l’état d’épidémie mondiale.

L’OMS pourrait à présent faire de nouvelles recommandations aux laboratoires pharmaceutiques et les inviter à mettre entre parenthèses la production de vaccins antigrippaux pour l’hiver prochain, afin de se concentrer sur un vaccin contre la nouvelle grippe porcine.

L’épidémie a déjà fait jusqu’à 159 morts au Mexique, dont sept décès confirmés, sur plus de 2.400 cas suspects. Mercredi, l’Allemagne et l’Autriche ont confirmé à leur tour des cas sur leur territoire, portant à quatre le nombre de pays européens dans cette situation, avec la Grande-Bretagne et l’Espagne. Ce dernier pays a annoncé que la grippe porcine avait été confirmée pour la première fois chez une personne n’étant pas passée par le Mexique mais ayant été en contact avec quelqu’un qui en revenait.

En Belgique, sept cas suspects de grippe porcine étaient toujours examinés mercredi soir, sur les 17 signalés depuis le début de la semaine, ont indiqué les autorités sanitaires belges, qui ont souligné qu’aucun cas n’avait jusqu’ici été confirmé dans le royaume.

Les six premiers cas suspects signalés lundi chez des personnes revenant du Mexique ou des Etats-Unis s’étaient rapidement révélés négatifs, après examen.

Aux Etats-Unis, la grippe porcine a tué un bébé mexicain de 23 mois au Texas. L’évolution de l’épidémie a fait dire au président américain Barack Obama qu’il faudrait envisager de fermer des établissements scolaires si la situation devait s’aggraver dans le pays. Jusqu’à présent, 91 cas de nouvelle grippe porcine ont été confirmés aux Etats-Unis. (afp et ap)