La presse se mobilise,

DUPLAT,GUY

Page 3

Vendredi 24 mars 1989

La presse se mobilise,

Wathelet la soutient...

La presse se mobilise contre l'accord RTL-RTBF sur le partage de la publicité commerciale. L'Association belge des éditeurs de jounaux, réunie jeudi en assemblée générale extraordinaire, «s'indigne d'avoir été exclue de la phase décisive conduisant au projet d'accord». Et les éditeurs «s'opposent formellement à ce que l'exécutif de la Communauté française entérine tel quel le projet».

Ils rappellent que «cet accord contredit toutes les dispositions légales prises antérieurement par les pouvoirs politiques dont le but était de maintenir un équilibre entre les différents acteurs intervenant dans le paysage des médias».

Le président de la Communauté, Valmy Féaux, a invité les représentants de la presse le 12 avril prochain. Mais - fait nouveau - Melchior Wathelet, vice-Premier ministre, exprime pour la première fois un point de vue PSC sur le protocole d'accord. Il demande qu'un accord tripartite RTL-RTBF-presse écrite soit trouvé avant de transformer l'accord RTL-RTBF en un décret.

«Le projet d'accord RTL-RTBF, nous a-t-il déclaré, doit être complété pour tenir compte des nécessités de la presse écrite. L'exécutif de la Communauté française serait bien inspiré de mettre tout en oeuvre pour que l'accord comprenne bien trois partenaires: les deux chaînes télévisées et la presse. Il faut trois pieds... et je crains qu'on en ait oublié un.

«Je suis très soucieux du maintien d'une alternative audiovisuelle et de l'avenir de nos deux chaînes. Mais je refuserais que le pluralisme nécessaire dans l'audiovisuel se fasse aux dépens du pluralisme tout aussi indispensable dans la presse écrite, lequel n'est possible que si un partage correct des ressources est garanti», a conclu Melchior Wathelet.

G. Dt.