La Région wallonne lance le « prêt tremplin »

n.c.

Mercredi 19 novembre 2008

Le 1er janvier 2009, une série de mesures entreront en vigueur en Région wallonne pour faciliter l’accès des citoyens à la propriété. Parmi elles, le « prêt tremplin » appelé à remplacer le « prêt jeunes ».

Cette nouvelle formule permet à l’acquéreur d’une habitation de bénéficier d’une réduction de la mensualité de son prêt hypothécaire de 100 euros par mois pendant deux ans et de 50 euros par mois pendant 6 ans, quelle que soit la banque auprès de laquelle il a contracté un emprunt. Elle supprime également les conditions d’âge (moins de 35 ans) fixées dans le « prêt jeunes » ainsi que le plafond de revenus.

La valeur vénale maximale du bien est aussi relevée : elle passe de 116.000 euros à 150.000 euros ou la valeur moyenne des habitations ordinaires dans l’arrondissement si celle-ci est supérieure à 150.000 euros. De la sorte, le gouvernement wallon a voulu tenir compte de la situation des zones soumises à une forte pression foncière (Nivelles, Namur, Arlon).

« Ou bien on fait un dispositif ciblé sur le plan social, ou bien on aide tous les Wallons à accéder à la propriété. Le prêt jeunes était trop discriminatoire. Nous avons choisi d’aider le plus grand nombre », a expliqué le ministre du Logement, André Antoine.

Une autre mesure, décidée elle aussi dans le cadre du budget 2009, baissera le taux des droits d’enregistrement en cas d’acquisition d’un logement par le biais d’un prêt hypothécaire auprès de la Société Wallonne du Crédit Social (SWCS) ou du Fonds du logement des familles nombreuses.

Le taux passera de 12,5 à 10 % ou de 6 % à 5 % quand le logement donne droit à un taux réduit.

Pour améliorer l’efficacité énergétique des habitations, des « éco-prêts » seront accessibles dès l’an prochain. Ils permettront aux propriétaires depuis plus de 5 ans d’un logement datant d’avant 1996 de bénéficier d’un prêt à 0 % pour accomplir des travaux d’isolation, de chauffage, etc., moyennant la réalisation préalable d’un audit énergétique. Les prêts seront accordés par le Fonds des familles nombreuses ou la SWCS. Il pourra s’agir de prêt hypothécaire, de prêt hypothécaire complémentaire à un prêt contracté auprès des deux organismes précités, d’un prêt hypothécaire de second rang ou d’un prêt à la consommation. La durée de remboursement sera de 10 ans pour les prêts hypothécaires et 2 à 7 ans pour les prêts à la consommation.

Dans le domaine du logement social, l’indexation des barèmes sera revue à la hausse de manière à attirer plus de personnes aux revenus moyens dans les sociétés de logement.

(Belga)