LA SCIENTOLOGIE AU BAN,EN ALLEMAGNE ET A BRUXELLES ?

STAGIAIRE

Page 15

Mardi 13 août 1996

Interdiction professionnelle pour les membres des sectes

La scientologie au ban,

en Allemagne et à Bruxelles ?

Refuser l'emploi de fonctionnaire aux adeptes des sectes ? Une échevine bruxelloise y songe. Et la Bavière va bientôt frapper les scientologues d'interdit.

Suite à l'appel au boycott (lancé par les jeunes du parti du chancelier Helmut Kohl) du film «Mission impossible» que coproduit et interprète Tom Cruise, membre reconnu de l'«Eglise de scientologie», la ville de Bruxelles entre aussi dans la polémique et se demande si elle ne doit pas prendre des mesures à l'encontre des sectes.

Bruxelles avait déjà franchi un premier pas sur cette voie en refusant de louer des locaux communaux aux associations répertoriées comme sectes par la commission d'enquête parlementaire française (antérieure à celle qui a commencé ses travaux en Belgique, fin février).

Carine Vyghen, échevine des Affaires sociales et du personnel de la Ville de Bruxelles, compte étudier la possibilité juridique d'inclure une clause dans le contrat de tout nouveau fonctionnaire engagé chez elle qui ferait, comme en Bavière, une déclaration sur l'honneur de non-appartenance à une secte. Cette mesure de restriction d'embauche pourrait ensuite s'étendre à d'autres administrations. La proposition de Carine Vyghen n'a pas encore été discutée au sein du collège échevinal où l'on reste, pour l'instant, très prudent sur la question.

- Ce n'est en rien une atteinte aux droits de l'homme, ni une chasse aux sorcières, déclare l'échevine. On trouve normal que soit imposé un embargo à l'encontre d'Etats qui violent les droits de l'homme, il doit en être de même à l'égard des sectes. Ce qu'elles cachent derrière un écran prétendument philosophique ou religieux n'est autre qu'une dictature mais à une autre échelle que l'on ne sait pas délimiter par des frontières géographiques mais bien démocratiques.

LE GOUVERNEMENT

AMÉRICAIN INQUIET

Le département d'Etat américain, a quant à lui, exprimé officiellement au gouvernement allemand sa «préoccupation» quant à la «discrimination» exercée, dans ce pays à l'encontre de l'«Eglise de scientologie». Le gouvernement régional de la Bavière a en effet annoncé qu'il allait instituer à compter du 1er novembre l'interdiction professionnelle pour les scientologues, sur le modèle d'une mesure qui avait visé les marxistes dans les années 70.

Par ailleurs, plusieurs leaders de la Chambre des représentants américaine ont protesté contre le refus du gouvernement de Bavière d'autoriser le joueur de jazz Chick Corea à participer à des concerts bénéficiant de financements publics parce qu'il est un scientologue reconnu.

La scientologie a été créée par Ron Hubbard, auteur américain de science-fiction. Elle associe les caractéristiques habituelles des sectes : exigences financières exorbitantes, déstabilisation mentale, démêlés judiciaires importants et culte de «Ron».

La tactique de cette Eglise, dénoncent les jeunes de la CDU, est de s'associer à l'image du succès. La scientologie compte effectivement parmi ses adhérents de nombreuses personnalités du showbiz : John Travolta, Julia Migenes, Priscilla et Lisa Marie Presley par exemple.

La scientologie possède en outre son propre service de sécurité et de renseignement (OSA); elle se découvre derrière des centres de lutte antidrogue (Narconon) ou de réinsertion de délinquants (Criminon) qui lui servent également de vivier.

- C'est une des sectes les plus puissantes, a déclaré l'échevine Carine Vyghen, qui poursuit des objectifs contraires à la démocratie en essayant de s'infiltrer dans tous les niveaux du pouvoir.

W. V. (St)