La sensualité cachée de Jijé

n.c.

Page 16

Mercredi 8 décembre 2010

La sensualité cachée de Jijé

« Lorsque je fais de la bande dessinée, je vole du temps à ma peinture », disait Joseph Gillain, célèbre pour ses albums de Spirou Valhardi, Blondin et Cirage, Baden Powell ou Christophe Colomb. François Denayer rend hommage à son pinceau et à son ciseau dans ce bel ouvrage où ses bustes, ses huiles sur toile ou sur carton et ses aquarelles révèlent la sensualité du trait de Jijé. (Da.Cv.)

Joseph Gillain, peinture et sculptures, François Denayer, Musée Jijé, 202 p., 79 euros.

En vente à la Maison de la bande dessinée,

1 bd de l’Impératrice, 1000 Bruxelles.

Tél. : 02-502.94.68.