La Suisse, frontière du Raël

n.c.

Vendredi 3 octobre 2008

Le tribunal fédéral a confirmé la décision du canton du Valais de refuser tout permis de séjour au gourou français, Raël, en raison de ses prises de position sur la pédophilie et le clonage humain.

Le gourou français Claude Vorilhon, alias Raël, ne pourra s’établir en Suisse, selon une décision rendue cette semaine par le Tribunal fédéral, la plus haute instance judiciaire helvétique, et rendue publique ce jeudi 2 octobre. Le Tribunal fédéral a confirmé le refus du canton du Valais dans le sud-ouest de lui délivrer en février 2007 un permis de séjour. Le fondateur et gourou de la secte des Raëliens dénonce de son côté la « discrimination religieuse » et a annoncé qu’il présenterait un recours devant la Cour européenne des Droits de l’Homme de Strasbourg.

Les autorités cantonales du Valais et le Tribunal fédéral (TF) invoquent le « risque d’atteinte à l’ordre public » en raison des prises de position de Raël sur la pédophilie et le clonage humain, interdits par la constitution helvétique.

« L’intérêt public à supprimer le risque d’atteinte à l’intégrité sexuelle des mineurs et à la dignité humaine prévaut sur toute autre considération », ont expliqué les juges du TF dans leur décision rendue mercredi.

« Le Tribunal fédéral appuie ses décisions sur des mensonges » et « une extrapolation tout à fait farfelue et mal intentionnée » de ses propos sur les relations sexuelles avec des mineurs, a affirmé le chef de la secte jeudi dans un communiqué.

.