Le Gaume Jazz Festival, par et pour les jeunes

VANTROYEN,JEAN-CLAUDE

Page 28

Mercredi 12 août 2009

Gouvy en Ardenne, Rossignol en Gaume. De petites villes qui organisent d’excellents festivals de jazz. « Cela montre qu’il ne faut pas être Bruxellois pour avoir une bonne approche d’un festival de jazz, réagit Jean-Pierre Bissot, le créateur et la cheville ouvrière du Gaume Jazz Festival. La ruralité n’empêche pas le sens de l’organisation. »

Ni le sens de l’originalité. Car le Gaume Jazz Festival, c’est autre chose. Il est organisé par les Jeunesses musicales du Luxembourg belge. « Notre but est de promouvoir les musiques des jeunes et la musique chez les jeunes », reprend Jean-Pierre Bissot.

Ce festival a été créé en 1985. Pour cette 25e édition, du 14 au 16 août, il frappe fort en termes de symbole et d’objectif : « Sur les 27 artistes et groupes que nous accueillons cette année, 18 battent pavillon jeune, des Belges et des Européens. La moitié de nos artistes sont belges et on les met en évidence, pas dans l’arrière-salle, sur la grande scène. » On parle d’Eve Beuvens, de Thomas Champagne, de Greg Houben…

Trois soirs de concerts. Un plat de résistance chaque soir.

Le vendredi, c’est Andy Emler Mega Octet. « Une véritable star française, commente M. Bissot. Victoire de la musique et Django européen en 2008. Ce pianiste s’entoure de remarquables jeunes musiciens français. C’est un scoop différent que d’aller chercher un groupe de New York et de le ramener une fois le concert terminé. »

Le samedi, c’est Flat Earth Society. « Dix-sept musiciens libertaires. J’aime que cette musique soit présente au Gaume Jazz Festival. »

Le dimanche, c’est Eric Legnini, le pianiste belge. « Ce sera son seul concert dans la formule trio en Belgique. Son dernier album est formidable des points de vue stylistique et esthétique. »

Et puis il y a les créations. Le Gaume Jazz invite des musiciens à vivre sur place une semaine pour porter un nouveau projet. Sabin Todorov, le pianiste bulgare vivant en Belgique, joue avec Steve Houben et quatre chanteuses bulgares. Gerg Houben, le trompettiste, joue le samedi avec le sax français Pierrick Pedron et le dimanche avec la chanteuse Julie Mossay. Nicolas Kummert crée Voices. Steve Waring organise un spectacle avec une quarantaine d’enfants de 6 à 12 ans.

Et ce n’est pas tout : le programme indique encore Hélène Labarrière, Pascal Schumacher, Delirium, Al Jawala, Dash, le Youth Jazz Orchestra, dirigé par Frank Vaganée… Du beau monde, vraiment.

Gaume Jazz Festival à Rossignol. Les 14, 15 et 16 août. Prix : 28 euros le vendredi, 34 euros le samedi, 34 euros le dimanche, 78 euros les trois jours. Infos : www.gaume-jazz.be