le « Killer » De Wever a été éliminé : FINI DE JOUER !

VANOVERBEKE,DIRK

Page 4

Mercredi 12 janvier 2011

Bart De Wever peut désormais se consacrer à plein temps aux négociations. Le patron des nationalistes flamands a été éliminé mardi soir, lors de sa 4e participation à l’émission-culte de la VRT. Confronté à deux journalistes-vedettes de la chaîne publique (Linda De Win, présentatrice de Villa Politica, et Steven Van Herreweghe, ex-vainqueur du Slimste Mens), De Wever, après trois victoires acquises haut la main, a mordu la poussière.

Tour à tour qualifié, mardi soir, de « keizer » (empereur), « killer » ou « onze grote leider » par ses deux rivaux, le patron de la N-VA a perdu. Il était pourtant très guilleret en début d’émission, expliquant son obsession pour le jeu : « Depuis quelques jours, je vois le monde en mots-clefs. Quand je pense Di Rupo, je lâche déjà le mot Mons, PS… » Dans la foulée, retrouvant son humeur caustique, il révèle les vraies raisons de sa participation, dénoncée par ceux qui attendent de leurs responsables politiques de trouver une solution à la crise plutôt qu’une réponse à des questions sur U2, la reconversion musicale de Stefan Everts ou les héroïnes de Desperate Housewives : « En réalité, ma présence ici s’explique par Yves Desmet qui, dans un éditorial du Morgen, me traitait de lâche si, d’aventure, je n’acceptais pas de me présenter sur ce plateau. » A voir son visage décomposé après sa défaite et son regret de ne pas avoir pu répondre à la place de Linda De Win à la question relative aux Desperate Housewives, on se dit que De Wever n’était pas là seulement pour démontrer sa bravoure. Mais pour accumuler des voix et flatter son électorat actuel et à venir. C’est raté. De Wever sort de piste avec le titre de 3e meilleur participant, palme qu’il

ne devrait pas conserver, puisque l’émission continue jusqu’au 27 janvier. Fini de jouer.