Le leader ne méritait pas plus

DELISSE,JEAN-FRANCOIS; NORTIER,NICOLAS

Page 26

Lundi 21 novembre 2011

Division 3 Nouveau revers louviérois

Si la composition d’équipe de Mouscron, avec le retour de Meert et le remplacement de Felix suspendu par Martin Lorite ne comportait aucune surprise, celle de Tournai était plutôt inattendue. Avec la première titularisation du troisième gardien Simon Vandervelden, dix-sept ans à peine, appelé à suppléer Gueguin malade, mais surtout le renvoi de Delbeeke sur le banc au profit d’un David Duquesnoy qui n’avait plus joué depuis huit semaines. Un coup que l’ex-Mouscronnois avait du mal à encaisser et que justifiait Michel Wintacq : « J’ai pris des risques, mais je les assume parce que je connaissais les qualités des Mouscronnois sur phases arrêtées; il fallait compenser notre manque de taille et David a été précieux dans ce secteur. »

Un derby que Tournai prenait à bras-le-corps avec un tir de Breleur lui aussi de retour; on sentait les visités plus saignants et le marquoir n’allait pas tarder à indiquer cette supériorité : après une occasion trois étoiles galvaudée par Lacam qui loupait son lob suite à une glissade de Dog, Montuelle, le gardien mouscronnois, n’avait d’autre alternative que de faucher l’attaquant tournaisien lancé à sa rencontre par Mouissi, lequel se chargeait de transformer le penalty. « Cela fait plusieurs semaines que nous entamons nos matchs de manière poussive sans que je puisse y trouver d’explications, relevait Philippe Saint-Jean. Nous aurions pu perdre plus de plumes parce que Tournai était meilleur que nous offensivement, notamment à cause des remuants Breleur et Mouissi. » Le RMP réagissait cependant et montrait qu’il n’était pas leader pour rien. Si Vandervelden stoppait une première fois Meert, il ne pouvait rien faire après avoir relâché un tir de Mezine que le même Meert propulsait dans ses buts à une minute de la pause. « Ce n’est pas un ballon évident, il rebondit sur ma poitrine, je ne le vois qu’au dernier moment », glissait le jeune portier après coup.

Cette égalisation changeait la donne avec des Mouscronnois plus entreprenants en revenant des vestiaires et un Tournai qui reculait davantage sans pourtant provoquer trop de tohu-bohu devant les gardiens, hormis un coup franc de Turcan claqué par Vandervelden et un tir soudain d’Alliotte sur le piquet après l’heure de jeu.

La montée d’Arsene amenait plus de danger et l’exclusion de Leclercq pour un second carton jaune. A dix, c’est pourtant Tournai qui se ménageait la meilleure possibilité sur un corner de Mouissi repris de la tête par Faucher. Un nul finalement logique. « Même si Tournai était bien en place, nous avons perdu deux points ! », analysait Olivier Guilmot, ex-pensionnaire du stade Luc Varenne. « Nous avons du mal à poser notre jeu depuis quelques matchs; par contre, nous étions meilleurs en deuxième période. » Michel Wintacq se montrait plutôt satisfait : « On a fait ce qu’il fallait pour embêter les leaders, Mouscron ne nous a pas été supérieur. On peut encore être plus percutant devant mais certains manquent encore un peu de condition ».

P.28 Les résultats

Tournai

1

Mouscron

1

LE MATCH

TOURNAI - MOUSCRON-PÉRUWELZ 1-1

Tournai. Vandervelden, Chantry, Leclercq, Duquesnoy, Liard, Verbrugghe, Ferreira Lino, Mouissi (90e : Désire), Breleur, Vervalle (77e : Motte), Lacam (71e : Faucher).

Entraîneur : Wintacq.

Mouscron. Montuelle, Mezine, Provoost, Dog, Martin Lorite, Turcan, Delacourt (79e : Hugelier), Guilmot, Meert (71e : Arsene), Alliotte (90e+2 : Broccolichi), Pichot.

Entraîneur : Saint-Jean.

Arbitre. Defour. Assistance. 1.500 spectateurs.

Buts. 25e : Mouissi, pen. (1-0); 44e : Meert (1-1).

Cartes jaunes. Montuelle, Pichot, Leclercq, Breleur, Martin Lorite, Ferreira Lino.

Carte rouge. Leclercq (75e, 2 j.).

lrs autres rencontres de division 3

Division 3A

Heppignies - La Louvière : 2-1. Deuxième défaite consécutive pour La Louvière qui a attiré trois jeunes Français renseignés par Dominique Lemoine (Ludovic Gasparotto et Anas Faras, deux offensifs et René Dolivet, un gardien). Critiqué après quelques prestations moins convaincantes, Delwarte était remplacé par le jeune Hatefi au poste de dernier rempart. Dès l’entame de la partie, Lorenzon le prenait à froid via un centre-tir en-dessous de la latte (1-0). Les Loups mettaient du temps à réagir mais en vue du repos, une tentative de Chebaïki était dégagée sur la ligne par le défenseur carolo Lenoble. Dès la reprise, Somé était tout près d’exploiter une déviation de Leurquin. Mais dans l’autre camp, D’Alessandro profitait d’une erreur de Nicaise pour lober subtilement Hatefi. Quelques minutes plus tard, Somé était accroché par Tokene, à charge pour Monteiro de relancer les Loups en transformant le penalty dans la foulée. Les Loups insistaient, mais Lespagne puis Monteiro ne trompaient plus Fall.

Audenaerde - Virton : 0-0. Dans ce match très moyen, les Flandriens dominaient la première période mais le coup franc de Schamp heurtait le poteau. La réplique virtonaise venait après la pause d’un coup de tête de Tshiala sauvé par Merlier. Dans l’autre camp, Hurbain détournait encore un envoi de Martens, la volée de Vervaeke passant à côté.

Huy - Verviers : 3-2. Si Huy sort de la zone rouge après ce 2e succès de rang, Verviers, qui a finalisé la venue de Landu-Tubi (attaquant, ex-Mons, Standard, Visé et Malines) continue de s’enfoncer. Malgré une bonne première période récompensée par un but inscrit par Raets sur un superbe envoi dans la lucarne. Les Hutois égalisaient à la 56e grâce à un tir placé de Nawezi, avant de prendre l’avance 8 minutes plus tard via une reprise de Bodart. Debaty gardait son équipe dans le match en s’illustrant devant Bamona et Bodart, et contre le cours du jeu, Coquelle rétablissait la parité en prolongeant de la tête un coup franc de Saglam. Mais si Debaty sauvait encore les siens sur un essai de Verlaine, il ne pouvait rien sur un envoi croisé de Bodart à l’ultime minute.

Coxyde - Ath : 2-3. Privés de leur gardien Hochepied qui s’est fracturé la main à l’entraînement, les promus étaient menés logiquement suite à un but inscrit avant la demi-heure par Verdonck. Mais juste après le repos, Yakassongo égalisait au terme d’un mouvement collectif. En 2e mi-temps, Filiz redonnait l’avance aux Côtiers d’une frappe en pleine lucarne, mais Ath émergeait en l’espace de quelques minutes grâce à des réalisations signées Weynants, d’une semi-volée, et Sakanoko, sur service de Dubart. A noter que Yakassongo sera suspendu pour la venue d’Audenaerde dimanche pour avoir écopé de 2 cartons jaunes chez les coéquipiers de Gaëtan Englebert.

Bertrix - Renaix : 2-2. D’emblée, Ben Bournane ouvrait le score d’un envoi imparable. Renaix égalisait peu après la demi-heure via Etonde. Bertrix perdait Hareau, exclu, mais reprenait l’avance grâce à Beckers, à la réception d’un corner. Juste avant le repos, Cremers rétablissait la parité. A dix, Bertrix se créait les meilleures occasions, notamment via Wanderson, mais péchait à la finition.

Bleid - Deinze : 0-4. Van Mieghem ouvrait le score d’un envoi placé avant d’offrir le break à Lauwers en vue du repos. Le calvaire des Bleidois se poursuivait lors d’un 2e acte marqué par deux nouveaux buts flandriens signés Feys, servi par Romont et Iakovlevski, isolé par Lauwers.

Division 3B

Union - Bocholt : 1-1. Au cours d’une première période très agréable, l’Union mettait la pression via un coup franc de Papassarantis qui léchait la transversale. La réplique venait de Daminet, mais Soubry s’interposait. Kaklamonos servait ensuite Saoudi dont le tir était repoussé par le gardien limbourgeois. Sur un corner de Papassarantis, la reprise de la tête de Kaklamanos échouait sur l’angle du but de Bocholt. Les Saint-Gillois trouvaient la récompense de leurs efforts par Saoudi, bien servi par Mukendi. L’Union avait le tort de reculer après la pause et Goessens égalisait en prolongeant un corner de Deckers. Les Bruxellois reprenaient leur travail de sape mais ne parvenaient plus à tromper la vigilance de Van Langendonck, d’autant qu’une tête de Gueye heurtait le poteau.

La Calamine - Wijgmaal : 1-0. Victoire méritée pour des Calaminois qui ont fait la différence lors d’un second acte où le joueur visiteur Steenwegen était exclu en raison d’un tacle trop appuyé sur Aritz, et où un tir de Keller était repoussé par le poteau. A un quart d’heure du terme, son coéquipier André trouvait la faille en prolongeant du front un centre de Regnier.