Le mini- budget du touriste wallon Les vacanciers flamands et bruxellois dépensent deux fois plus à l'étranger

VANOVERBEKE,DIRK; VASSART,PIERRE

Page 1;13

Vendredi 2 août 2002

Le mini- budget du touriste wallon

Les vacanciers flamands et bruxellois dépensent deux fois plus à l'étranger

Vacances

DIRK VANOVERBEKE

Les Belges consacrent 10 % de leur budget à leurs vacances. Mais les Flamands et les Bruxellois dépensent près de deux fois plus que les Wallons pour leurs voyages à l'étranger. Ces chiffres sont issus de la dernière enquête sur le budget des ménages réalisée par les Affaires économiques. Ils illustrent crûment les différences de revenus consacrés aux vacances dans les trois régions du pays.

Si les Belges utilisent en moyenne 10 % de leur budget pour quitter leur pré carré, ce sont les Bruxellois, suivis de près par les Flamands, qui ouvrent le plus largement les cordons de la bourse pour satisfaire leur désir de vacances. Les Bruxellois déboursent aussi un peu plus de leur budget vacances pour voyager à l'étranger (94 % des dépenses totales contre respectivement 89 % et 88 % pour les Flamands et les Wallons) que pour les déplacements à l'intérieur de nos frontières.

Les chiffres sont clairs : les ménages wallons se contentent de la moitié (53 %) du budget des Bruxellois (voir infographie) pour découvrir d'autres cieux. La différence est très sensible, souligne Johan Vande Lanotte, le ministre du Budget qui publie ces statistiques sur son site internet : Elle est sans doute partiellement liée au pouvoir d'achat des habitants, précise-t-il.

Les derniers chiffres disponibles à l'Institut national de statistique sur les revenus moyens des Belges (exercice 2000 - revenus de 1999), appuyent cette piste d'explication.

Ventilés par Région en fonction des déclarations fiscales, les revenus annuels moyens imposables s'élèvent en effet à 22.328 euros (900.722 francs) en Région wallonne, 22.766 euros (918.400 F) à Bruxelles - la Région où les disparités entre les revenus sont les plus importantes - et 24.175 euros (974.400 F) en Flandre.

Des justifications additionnelles à cet écart de près de 2.000 euros dans les niveaux de revenus ? Le ministre du Budget ne s'y risque pas mais son chef de cabinet nous suggère que la beauté naturelle des espaces du Sud incite peut-être les Wallons à rester davantage au pays, contrairement à des Bruxellois et des Flamands trépignant à l'idée de quitter leurs grandes métropoles.

Pour en finir avec les chiffres, le ministre Vande Lanotte souligne encore que la balance du trafic touristique est négative en Belgique. Le déficit 2001 tourne autour des 3,1 milliards d'euros. Ce qui signifie tout simplement que les Belges ont dépensé l'an dernier 10,8 milliards d'euros à l'étranger pendant que les étrangers en voyage dans notre petit pays n'y dépensaient que 7,7 milliards d'euros. Un déficit logique : il s'explique par la taille étriquée de notre pays, par rapport à la France par exemple, une des destinations privilégiées par tous les Belges pour leurs longs séjours à l'étranger.·

Page 13