Le parc éolien de Thuin recalé en seconde sess’

ALBIN,DIDIER

Page 20

Jeudi 7 juillet 2011

Aménagement Avis négatif du collège communal

Carton jaune. Le collège communal de Thuin vient d’émettre un avis défavorable au projet de construction d’un parc éolien aux lieux-dits « Florinchamps et Vingt Bonniers », à Thuillies (hameau d’Ossogne) et dans la commune d’Ham-sur-Heure/Nalinnes. Trois ans après l’annulation par le Conseil d’État du permis qui lui avait été délivré, la SPE Power qui porte ce projet se voit à nouveau recalée. « Outre les conséquences négatives diverses sur l’environnement, la biodiversité et le patrimoine historique, architectural, touristique et immobilier wallon, » le bourgmestre ff Philippe Blanchart relève que, « dans son étude d’incidence, le promoteur ne fait aucune référence à un examen approfondi du potentiel énergétique du site dont la reconversion entraînera la perte de 2 ha de terres de culture de valeur élevée. La plaine de Florinchamp est l’une des dernières encore vierges de toute infrastructure industrielle », observe-t-il.

Le collège se refuse à sacrifier sur l’autel de la rentabilité de l’éolien industriel un site touristiquement attractif. « En outre, la co-visibilité de ce parc avec ceux déjà existants, en projet ou en cours d’extension à Erpion, Tarcienne, Senzeilles, Estinnes et Sivry-Rance, pose problème. Nous craignons une saturation du paysage. »

L’exécutif de Thuin souligne que « des études ont également fait état d’une dévaluation immobilière de 30 à 45 % des propriétés riveraines. » Enfin, à l’issue de l’enquête publique, une quantité non négligeable de courriers défavorables à ce projet a été déposée dans les quatre communes concernées (Thuin, Ham-sur-Heure, Walcourt et Beaumont), dont 2.083 refus à Thuin. « Il faut pouvoir entendre les citoyens », dit Philippe Blanchart.

C’est un nouveau revers pour la SPE Power, déjà tenue en échec. Il appartient à présent aux fonctionnaires technique et délégué de la Région wallonne de rendre leur avis. En fin de compte, c’est le ministre wallon de tutelle Philippe Henry (Écolo) qui aura à trancher.