Le pavillon de Victor Horta au Cinquantenaire, maison des Passions humaines de Jef Lambeaux, va faire peau neuve en 2012

DEWEZ, ADRIEN

Page 18

Mardi 11 octobre 2011

Et les projets de rénovation se poursuivent pour le plus grand bonheur des amateurs d’immobilier à haute valeur patrimoniale. Il s’agit, ici, du pavillon Horta sis au parc du Cinquantenaire qui abrite le pavillon des passions humaines de Jef « L’amant de la matière » Lambeaux, l’un des meilleurs sculpteurs belges du siècle dernier.

Le dossier est complexe, le bien a été cédé en 1979 par le roi Baudouin au centre islamique et culturel de Belgique pour en faire un musée d’art islamique, projet abandonné dans les années 80. Il a fallu l’association des Musées royaux d’art et d’histoire, qui gère le site, de Beliris, qui finance les rénovations et de la Régie des bâtiments, qui s’est, elle, occupée du cahier de charges pour faire aboutir la rénovation.

L’ensemble s’est pourtant accordé et un entrepreneur a été choisi dont le nom est jusqu’à présent encore tu. Les travaux devraient débuter en janvier prochain pour une durée de 150 jours ouvrables soit un an environ. Budget : 600.000 euros.

Le pavillon des passions en lui-même n’est pas concerné par les travaux, il s’agit du pavillon de Victor Horta, construit en 1897. Au menu, les façades, le plafond, les marches en pierre bleue, la verrière les porte principale et arrière. Seuls les marbres requérant un travail spécialisé seront, pour l’instant nous dit-on à la Régie des bâtiments, laissé en l’état.

À la fin des travaux, le pavillon de Lambeaux sera accessible sur demande.