Le plus grand hypermarché belge Un nouveau Cora s'ouvre à l'ouest d'Anderlecht

VUILLE,NICOLAS

Page 5

Mardi 5 mai 1998

Le plus grand hypermarché belge Un nouveau Cora s'ouvre à l'ouest d'Anderlecht

Ce mardi matin, le Cora va ouvrir son septième hypermarché à Anderlecht, en bordure du ring ouest de Bruxelles. C'est le plus important du pays, avec 15.000 m 2 et plus de 60.000 articles différents!

Il y avait une demande à Bruxelles, commente Philippe Eggermont, patron de Cora en Belgique. Le Cora de Woluwe dessert l'est de la capitale. Celui d'Anderlecht drainera une clientèle de l'ouest bruxellois et des communes périphériques. Nous allons développer davantage certains secteurs, comme les articles de sport. Nous aurons aussi la plus grande poissonnerie de Belgique.

On retrouvera au Cora anderlechtois ce qui fait le succès de la chaîne: une politique offensive des prix et un choix large, y compris parmi les grandes marques. Au hasard des rayons, on note par exemple la présence du célèbre Fauchon parisien!

Le client du Cora dépense en moyenne 2.500 F par caddie. On y trouve bien entendu de l'alimentation, mais pas seulement. L'hypermarché mise fort sur les secteurs de l'électro-ménager, du textile, des loisirs. Ces derniers représentent 45 % des ventes contre 55 % pour l'alimentation.

Le Cora espère réaliser un chiffre d'affaires annuel de près de 3 milliards par an. Pour accueillir ses clients, l'hypermarché a vu grand. Un parking de 2.5O0 places a été construit. Pour éviter les files, une soixantaine de caisses seront ouvertes, équipées d'un nouveau dispositif de sécurité: l'argent disparaît au fur et à mesure par un système pneumatique.

UN VILLAGE DE RESTAURANTS

Le Cora anderlechtois ne se limitera pas au seul hypermarché. Une galerie marchande a été réalisée avec un «village de restaurants».

Quatorze restaurants, du mexicain au vietnamien en passant par les spécialités belges, s'ouvrent autour d'une salle de 600 places assises, précise Philippe Eggermont. C'est la première fois que ce concept de «food village» est implanté en Belgique.

La galerie devait comprendre 47 magasins. Le Cora a préféré n'en ouvrir que 27 dans un premier temps. Un différend l'oppose en effet à la Région bruxelloise. Cette dernière estime que le Cora a outrepassé ses permis, dédoublant les commerces. Des recours judiciaires ont été introduits.

De nombreuses critiques ont émaillé la réalisation du projet. Pour les détracteurs, le Cora menace les noyaux commerciaux urbains (comme la rue Wayez, principale artère commerçante d'Anderlecht). Le Cora répond en terme d'emplois: 450 engagements à l'hypermarché et 250 dans les magasins indépendants. L'investissement atteint près de trois milliards. Face à ce mastodonte, les critiques n'ont guère eu de poids. Du moins jusqu'ici...

NICOLAS VUILLE