Le prix de l’eau augmente d’un centime

ROBERT,FRANCOIS

Page 9

Samedi 29 septembre 2007

Economie Evelyne Huytebroeck plaide pour le droit universel à l’eau de consommation

En Région bruxelloise, 27 % de la population vit avec un revenu inférieur au seuil de pauvreté. Ces ménages, souvent des personnes isolées, s’acquittent rarement de façon correcte de leur facture d’eau. Faut-il couper les compteurs ? Evelyne Huytebroeck, la ministre bruxelloise Ecolo en charge de la Politique de l’eau, a tranché : un montant de 0,01 euro (1 centime) par mètre cube d’eau facturé sera réservé par l’Intercommunale bruxelloise de distribution d’eau (IBDE) à des fins sociales. Ce montant sera destiné aux consommateurs bénéficiant d’une aide des centres publics d’action sociale ou d’un règlement collectif de dettes.

Le montant réservé sera affecté de la façon suivante. D’une part, il financera l’accompagnement en faveur des clients en difficulté, ce qui comprend la négociation de plans de paiement et la mise en place d’une guidance budgétaire. D’autre part, il alimentera l’aide sociale financière aux personnes dont la situation d’endettement est telle qu’elles ne peuvent plus, malgré leurs efforts personnels, faire face au paiement de leur facture d’eau. Enfin, une partie de cette somme servira à la prise en charge de frais résultant d’actions de dépannage ou d’amélioration des installations d’eau à domicile.

Pour Evelyne Huytebroeck, « la somme dégagée devrait s’élever, sur base des chiffres de 2006, à plus de 600.000 euros. Elle permettra de rendre effectif un droit aussi universel que celui de l’accès à l’eau de consommation. J’entends également dans un avenir proche que notre Région soit solidaire avec d’autres régions dans le monde où l’accès à l’eau potable constitue un défi quotidien ».

Faisons un rapide calcul. Compte tenu du nombre de compteurs bruxellois (environ 260.000) et de personnes aidées, le quidam bruxellois (enfin, son compteur) verra sa facture annuelle augmenter de trois euros.