LE RETOUR DE L'AVANT-PROJET DE JEF LAMBEAUX BRABO DESORMAIS DEUX FOIS A ANVERS

BURNET,ALBERT

Page 9

Mercredi 12 février 1992

Le retour de l'avant-projet de Jef Lambeaux

Brabo désormais deux fois à Anvers

La fontaine monumentale qui orne la Grand-Place d'Anvers est l'oeuvre d'un de nos plus célèbres sculpteurs du XIXe siècle, Jef Lambeaux. La Kredietbank vient de créer l'événement dans la Métropole en installant à l'entrée de son siège l'avant-projet de cette composition qu'elle a achetée dans une galerie de Zottegem.

Le modèle, qui mesure 1,65 m de hauteur et pèse 150 kilos, fut coulé d'une seule pièce à la fonderie Petermann à Bruxelles. Il était la propriété d'une famille désirant demeurer anonyme, qui l'avait acquis de l'artiste lui-même, l'avait installé dans son jardin et s'en est séparée faute de pouvoir l'intégrer dans une nouvelle demeure.

Jef Lambeaux (1852-1908), né à Anvers de père (chaudronnier) wallon et de mère flamande, apprit son art à l'académie d'Anvers puis s'en fut à Paris et à Rome. Admirateur de Vinci, de Cellini, influencé par tous ces géants de la Renaissance, il se signala par la fougue et la densité de ses sculptures dont la plupart furent créées dans ses ateliers saint-gillois. Curieusement, son nom est rarement associé à son «Brabo», érigé en 1884, alors que son grand relief de marbre «Les Passions humaines», enfermé dans le pavillon Horta, au parc du Cinquantenaire, à Bruxelles, est indissolublement lié à son nom. Il est vrai que cette oeuvre fit scandale au temps de sa création et qu'il y eut plus récemment d'autres vagues provoquées par sa présence à proximité de la mosquée et du centre islamique, un voisinage jugé par d'aucuns incompatible.

Le «Brabo» est l'illustration d'une étymologie totalement mythique du nom d'Anvers (Antwerpen). La fable affirmait qu'à l'époque gallo-romaine un géant, Druon Antigon(us), percevait un octroi au passage des bateaux sur l'Escaut. Quand le batelier ne pouvait payer, le tyran lui coupait la main et la jetait dans le fleuve («hand werpen» = «jeter la main»). Un légionnaire romain, Salvius (ou Silvius) Brabo, lança un jour un défi à Antigonus, le tua et jeta, juste retour des choses, l'énorme main du vaincu dans l'Escaut. C'est cet exploit que Lambeaux a coulé magistralement dans le bronze. L'avant-projet acquis par la KB est donc un précieux document, tant pour l'histoire de la sculpture belge que pour le patrimoine anversois dans lequel il est désormais assuré de rester... et d'être visible à quiconque poussera la porte de la «KB Toren»!

ALBERT BURNET