Le rouge donne le départ au PS

LORENT,PASCAL

Page 11

Samedi 2 septembre 2006

Charleroi Les socialistes ont lancé leur campagne par une soirée festive au Ceme

L'armée rouge militante est prête pour une campagne de 37 jours. Les premiers tirs visent l'épouvantail libéral.

Une salle feutrée - le Ceme de Dampremy - transformée pour l'occasion en champ de salves et une couleur qui évoque les viscères autant que l'action. Rouge. La couleur agitée en matador par le PS stoppe net la mandature en cours pour donner le départ de la campagne électorale. Dans une ambiance festive où l'on a néanmoins parlé un peu de politique. Et échangé quelques coups. Mais rien de bien méchant.

Ainsi, à la tribune, le tout frais député permanent du Hainaut, Yves Lardinois, opine : « Il nous faudra rationaliser le nombre de nos ASBL. » Il va falloir serrer les rangs et la ceinture. Le successeur de Jean-Pierre De Clercq martèle : l'enseignement, provincial de surcroît, reste un des atouts majeurs du programme socialiste. Et à Charleroi, l'Université du Travail incarne cet investissement massif de la province dans ce secteur clé où elle emploie 1.241 personnes, dispensant un savoir à 8.845 élèves et étudiants. Pour un budget de 15,7 millions d'euros. Un bastion, en somme, qu'on ne souhaite pas voir investi par le MR. « Non, Messieurs les Libéraux, nous ne vous laisserons pas investir l'Université du Travail. Non, Messieurs, nous ne laisserons pas entrer l'ultralibéralisme dans ce bastion rouge ! »

Empruntant au registre cycliste, Jacques Van Gompel a promis un sprint final à la hauteur des étapes du Tour de France. « Et s'il y a un sprint final, je peux vous garantir qu'Olivier Chastel ne sera jamais qu'un Poulidor derrière le grand Van Gompel. »

Une dernière ligne droite qui, selon le leader de l'équipe communale socialiste, doit permettre au maillot rouge de rester en tête au soir du 8 octobre. Pour cela, Jacques Van Gompel appelle tous les candidats à pédaler dans le même sens.

Le ton est donné, la campagne est lancée. Et il apparaît déjà que le but est d'enrayer la progression du MR. Ne fût-ce que pour négocier avec plus de confort.