Le Sporting ne peut plus calculer

THIRION,XAVIER; VOLPE,ANGELO

Page 21

Lundi 10 avril 2006

Glen De Boeck vise un 10 sur 12 mais ce ne sera peut-être pas suffisant pour qu'Anderlecht soit champion.

Charleroi1

Anderlecht1

Charleroi : Laquait, Defays, Kere, Ciman, Dante, Brogno (82e : Akpala), Camus, Serebrennikov, Kraouche (73e : Oulmers), Orlando, Sterchele.

Entraîneur : Mathijssen.

Anderlecht : Proto, Zewlakow, Tihinen, De Man, Deschacht, Lovre (84e : Tiote), Vanderhaeghe, Zetterberg, Goor, Sehrat (82e : Vanden Borre), Pujol.

Entraîneur : Vercauteren.

Arbitre : Bourdouxhe.

Assistance : 19.584 spectateurs.

Buts : 3e : Pujol (0-1) ; 88e : Akpala (1-1).

Cartes jaunes : Defays, Goor, Camus, Sterchele.

Quelque 48 heures après le 9e match nul concédé par Anderlecht cette saison, la question n'est pas de savoir si les Bruxellois veulent vraiment être sacrés champions le 5 mai mais bien de se demander s'ils en ont les moyens.

Certes, les Anderlechtois ont les qualités intrinsèques requises pour faire la différence lors des quatre dernières journées. Tant au Mambourg, vendredi, que contre Lokeren une semaine plus tôt, ils ont témoigné d'une bonne volonté évidente. Mais les lacunes tactiques des Mauves ces dernières semaines, conjuguées à un manque flagrant d'intelligence et de concentration, inquiètent. Autant de manquements que Frutos avait joliment camouflés.

Le Sporting est-il capable de gagner sans son Argentin ? Si l'interrogation peut énerver ou paraître simpliste, elle reste ouverte. En deux week-ends, Anderlecht n'a pris que 2 points sur 6, concédant 4 unités au Standard en 8 jours, lui offrant du même coup le leadership. Psychologiquement, l'avantage est désormais clairement du côté de Sclessin. Pour la première fois depuis longtemps, les Rouches ont tout en main pour fêter leur 9e titre.

Le doute est revenu au Parc

L'équipe de Vercauteren pensait avoir fait le plus difficile, voici quinze jours, en allant s'imposer à Bruges tout en reléguant les Standardmen à 3 points. Mais aujourd'hui, le doute est revenu au parc Astrid. « Ce qui s'est passé ce week-end n'est pas idéal, concède l'adjoint Glen De Boeck. Ce n'est toutefois pas le moment de paniquer ! Si on gagne nos trois derniers matchs à domicile et qu'on prend 1 point à Gand, nous serons champions. » (NDLR : si dans le même temps le Standard fait 9 sur 12, c'est lui qui sera champion !)

Dix points sur 12 avec une victoire impérative sur le Standard le 21 avril, tel est le nouvel objectif d'Anderlecht. Un objectif plus facile à annoncer qu'à atteindre quand on sait qu'il reste sur un médiocre 8 sur 15 et qu'il sera opposé à trois équipes du top-5 (Standard, Gand, Zulte) en quatre matchs. Une défaite (Saint-Trond), deux victoires (Beveren et Bruges) et deux partages (Lokeren et Charleroi) lors de ses cinq dernières sorties, voilà une moyenne indigne d'un futur champion. « C'est vrai, avoue Pujol, auteur d'un retour convaincant. Mais nous devons regarder vers l'avant. Tout reste possible. »

L'attaquant français a raison d'y croire. Mais il sait que son club n'émergera qu'à condition de se retrousser les manches et de faire preuve d'un état d'esprit irréprochable. Se voiler la face en fustigeant « les lunettes carolos » de l'arbitre Bourdouxhe ou en soulignant que « des trois grands, nous avons été les plus proches d'un succès à Charleroi » ne mènera à rien. Sinon à des frustrations qui témoignent d'une nervosité de plus en plus perceptible.

Joseph Akpala, le diamant brut du Pays noir

Un jeune attaquant, inconnu au bataillon, a fait vaciller le trône du Sporting d'Anderlecht vendredi soir au Mambourg. Le premier but marqué par Joseph Akpala en championnat de Belgique a glacé le sang de Silvio Proto, mais il a surtout procuré une joie intense chez Raymond Mommens, le responsable de la cellule détection du club carolo. « Ce garçon possède un talent fou. Le voir déjà concrétiser une infime partie des espoirs que l'on a placés en lui m'a effectivement beaucoup touché », précise Raymond Mommens qui rappelle le processus qui a permis à Akpala d'aboutir à Charleroi.

« Grâce aux bonnes relations que j'entretiens avec Augustine, l'ancien joueur de La Gantoise et désormais sélectionneur du Nigeria, j'ai eu l'occasion d'assister l'hiver dernier à leur stage de préparation à la Coupe d'Afrique des Nations. Joseph Akpala faisait partie du noyau et dès les premiers matchs amicaux, j'ai décelé un potentiel exceptionnel chez ce garçon à la fois puissant, technique et très adroit devant le but. »

Raymond Mommens s'est empressé de convaincre le président Abbas Bayat de fournir l'effort nécessaire au recrutement de cet athlète au physique de déménageur. « Nous n'avons pas perdu de temps pour conclure la transaction. Fort heureusement d'ailleurs car plusieurs grands clubs européens lui ont très vite fait les yeux doux par la suite », explique Mommens qui a pris son son aile protectrice le Nigérian dès son arrivée en Belgique.

N'ayant finalement pas été retenu pour la CAN, Akpala a éprouvé quelques difficultés à s'adapter à la rigueur de l'hiver qui a sévi sous nos contrées mais, en un peu plus de deux mois, ce garçon timide a déjà conquis tout son entourage, à commencer par Jacky Mathijssen qui n'a pas hésité à l'intégrer le plus souvent possible à l'équipe première. Dont vendredi passé...

« Joseph ne devait initialement pas être repris pour le match face à Anderlecht. Mais le forfait de dernière minute d'Orlando m'a conduit à le convoquer car je voulais un attaquant de poids sur le banc. Les circonstances du match m'ont ensuite poussé à prendre des risques. Dès lors, c'était à lui de jouer... »

Et Joseph Akpala s'est illustré de belle façon. En récupérant au forceps un ballon mal négocié par Tiote, le nouveau buteur du Mambourg s'est débrouillé comme un grand pour prendre appui sur Oulmers avant d'expédier un tir imparable qui lance une carrière que tous, au Mambourg, imaginent grandiose.

échos

échos

Anderlecht

Blessés. Vendredi, contre Westerlo, Franky Vercauteren récupérera Christian Wilhelmsson, qui était suspendu à Charleroi. L'entraîneur anderlechtois espère également que Mbo Mpenza sera rétabli. Il croise aussi les doigts pour Nicolas Frutos, mais ça risque d'être trop juste.

Zetterberg. Pour le dernier match de sa carrière à Charleroi, le Suédois n'a pas eu l'ovation qu'il méritait de la part des supporters de l'autre club de son coeur. Les circonstances de fin de match en ont décidé autrement. Comme tous ses coéquipiers, le meneur de jeu anderlechtois s'est montré très fâché sur l'arbite Bourdouxhe.

Réserves. Samedi, les Mauves ont partagé (1-1) avec les Carolos. Sébastien Siani a inscrit le but anderlechtois.

Activité. Ce lundi, les Anderlechtois ont une activité de groupe (vélo, course à pied) à la Côte au programme. Une opération « team-building » salvatrice avant l'entame de la dernière ligne droite ? (X.Th.)

Charleroi Mise au vert. Contrairement à ce qui était devenu une tradition en Coupe, le Sporting n'ira pas au vert au golf de Pierpont.

Sélection. Jacky Mathijssen a communiqué dimanche les 16 joueurs retenus pour le match de coupe à Mouscron. Orlando (cuisse) figure bien dans la sélection contrairement à Ciman (suspendu), Christ (ischio-jambiers), Detal et Forschelet (raisons tactiques). (A. Vo.)

Gand

Foley. Après ses deux superbes buts, l'attaquant irlandais était très entouré après la match. « Je ne suis pas un pur finisseur. Je nemarquerai jamais 25 buts sur une saison. Mon rôle est plutôt de peser lors des duels dans le rectangle et d'en faire profiter un coéquipier explique-t-il. La pression est maintenue sur Bruges. Notre programme à venir n'est pas des plus légers, avec des matchs contre Anderlecht et le Standard notamment, mais nous sommes actuellement en pleine confiance et nous tacherons jusqu'au bout d'accrocher cette 3e place. »

Boussoufa. Le feu-follet néérlando-marocain se plaignait d'avoir dû jouer pratiquement toute la rencontre sur une jambe. « Tout en début de match, j'ai été touché à une cheville sur un vilain tackle de Kristinsson. Et rebelote juste avant le repos. Je ne pensais pas que je tiendrais jusqu'au bout du match. Je ne comprends pas pourquoi en Belgique les arbitres ne protègent pas mieux les joueurs contre ce type d'interventions. »

Lierse

Dreesen. Il a dû quitter le jeu, son ancienne blessure aux adducteurs s'étant réveillée à la suite d'un duel avec Dosunmu en fin de première mi-temps. Sa participation au match contre Genk est compromise.

Nnaji. Il a été averti pour la troisième fois et ne sera pas du déplacement à Genk.

Saint-Trond

Caers. « Bien sûr nous aurions dû remporter ce match avec deux ou trois buts d'écart, mais en définitive, vu les autres résultats, ce point me satisfait pleinement. Le maintien est quasiment assuré. »

Joseph Akpala Après Izzet Akgül et François Sterchele, Charleroi a-t-il découvert en Joseph Akpala

Joseph Akpala

Après Izzet Akgül et François Sterchele, Charleroi a-t-il découvert en Joseph Akpala un nouvel attaquant de qualité ? On nous l'assurait depuis deux mois. Vendredi soir, on a pu juger sur pièce...

La gestion d'Anderlecht En sept jours, Anderlecht a gaspillé quatre unités face à Lokeren et à

La gestion d'Anderlecht

En sept jours, Anderlecht a gaspillé quatre unités face à Lokeren et à Charleroi. Un manque d'intelligence et de maturité tactique réduisant à néant les effets de la victoire à Bruges qui semble déjà si lointaine.