Le virus H5N1 se propage en France et en Europe

AFP

Page 14

Lundi 6 mars 2006

Grippe aviaire Nouveaux foyers en Suisse, en Grèce, en Allemagne, en Roumanie...

La grippe aviaire gagne du terrain en France, comme le redoutaient les autorités, avec la découverte, pour la première fois en dehors du département de l'Ain, du virus H5N1 dans les Bouches-du-Rhône sur un cygne sauvage.

Le ministère de l'Agriculture a annoncé dimanche que le virus H5N1, une souche de grippe aviaire à l'origine de la mort de millions de volailles en Asie, en Europe et en Afrique, mais qui ne se transmet encore qu'exceptionnellement à l'homme, a été identifié sur un cygne sauvage dans le sud-est de la France, et à nouveau sur un canard sauvage dans l'Ain. Cela porte à 31 le nombre d'oiseaux sauvages porteurs du virus H5N1 détectés depuis l'apparition de cette maladie en France le 18 février. À ce chiffre s'ajoute l'élevage de dindes de Versailleux (Ain), le seul élevage de volailles touché par ce virus au sein de l'Union européenne.

Dans le reste de l'Europe, le virus se propage également. Ainsi, la Pologne connaîtrait son premier cas de grippe aviaire : l'un des deux cygnes trouvés morts à la fin de la semaine à Torun, dans le nord, était porteur, selon les autorités, du virus H5, et très probablement du H5N1, la souche la plus dangereuse.

En Grèce, le ministère de l'Agriculture a annoncé dimanche quatre nouveaux cas de virus H5N1, qui concernent trois cygnes et un cormoran, ce qui porte à 26 le total des cas recensés dans le pays.

En Suisse, les autorités ont annoncé dimanche qu'elles avaient découvert quatre nouveaux canards sauvages contaminés par le virus H5.

En Allemagne, une forme « hautement dangereuse » du virus de la grippe aviaire H5N1 a été diagnostiquée sur une oie sauvage retrouvée morte dimanche dernier en Basse-Saxe, selon le ministre régional de l'Agriculture. Et, en Roumanie, on atteint désormais le chiffre de 39 foyers de grippe aviaire. (afp)