Les assurances « ski » pour un confort accru

LAPERCHE,PHILIPPE

Page 27

Samedi 8 janvier 2011

Assurance Formules complètes pour risques élevés

La montagne est dangereuse et le nombre d’accidents de ski très important, selon Nathalie Martin, gestionnaire de dossier Mutas (ex-Eurocross, la centrale d’assistance des mutualités belges). Nous avons plus de vingt dossiers d’intervention par jour en période hivernale. C’est un phénomène effrayant ». Chez Mutas, les sports d’hiver sont donc considérés comme une activité à risques. Avec des accidents plus graves et plus fréquents que d’ordinaire. Mais aussi plus coûteux.

« Les coûts d’un accident en montagne sont très élevés, poursuit Nathalie Martin. Pour un accident classique, il faut compter de deux à trois mille euros pour un transport en hélicoptère, de trois à quatre mille euros pour les frais d’hospitalisation et environ deux mille euros pour un rapatriement si nécessaire ». Soit, en tout, près de huit mille euros. Heureusement, tous les Belges sont couverts à 100 % pour ces frais via leur mutuelle. Seule la franchise de 60 euros reste à charge du patient.

Dans le cas des frais médicaux et du rapatriement, les amateurs de glisse sont souvent doublement ou triplement assurés (voir infographie). Après l’intervention de la mutuelle, les assurances complémentaires assistance aux personnes interviendront. Et celles-ci sont souvent incluses dans d’autres contrats d’assurance, comme l’assurance complémentaire hospitalisation par exemple. Attention : seul l’assuré profitera de cette couverture, pas sa famille donc.

La majorité des Belges disposent d’une telle assurance. Selon Wauthier Robijns, le porte-parole d’Assuralia (la fédération des compagnies d’assurance), « huit Belges sur dix sont couverts par une assistance complémentaire hospitalisation. Soit 8 millions de Belges : deux millions via une assurance complémentaire à la mutuelle et six millions via un assureur privé. Les assurances hospitalisation sont souvent ajoutées par l’employeur aux assurances-groupes des salariés ».

Viennent ensuite les assurances incluses dans les cartes de crédit. Celles-ci comprennent souvent un volet assurance accidents de voyage en cas de problèmes graves (invalidité permanente ou décès). Les cartes haut de gamme peuvent également offrir une assurance annulation si le voyage a été payé avec la carte.

Et ce n’est pas tout, les assurances auto ou incendie comprennent parfois aussi une assistance aux personnes. Ces assurances optionnelles pourront aussi intervenir dans le cas d’un problème sur les pistes de ski.

Quant aux assurances spécifiques « sports d’hiver », elles peuvent apporter une série de petits « plus » en cas de pépins à l’étranger : pas de franchise pour les frais médicaux, remboursement des skipass, remboursement des frais d’hôtel déjà engagés en cas de retour anticipé… Et certaines assurances spécialisées vont plus loin. Touring propose dans sa formule Snow Card la possibilité de se faire rembourser ses réservations en cas de manque de neige… Cela peut se révéler intéressant pour les personnes ayant réservé leurs vacances en avril ou dans une station à basse altitude.

Mondial Assistance propose dans quasi toutes ses formules un chèque de compensation pour un autre voyage. La plupart des assurances assistance prévoient aussi une assistance aux personnes en cas de problèmes de santé d’un proche resté au pays ou en cas de problème d’incendie, de vols, d’inondations… survenus à votre habitation. Les animaux de compagnie ne seront pas non plus laissés sur place… Une couverture complète donc qui permet aux assurés de partir l’esprit complètement tranquille et apaisé. Après tout, c’est peut-être ça aussi les vacances…

Check-list avant le départ Lire ses contrats assurance incendie : une assurance assistance personne

Check-list avant le départ

Lire ses contrats assurance incendie : une assurance assistance personne est peut-être déjà incluse dedans. La plupart du temps pour toute la famille, et en voyage également.

Lire son contrat assurance automobile : une assurance assistance véhicule est peut-être comprise ainsi qu’une assistance personne équivalente à une assistance spécialisée pour les voyages. Attention : à l’instar de Volkswagen et Audi, plusieurs constructeurs de voitures incluent une assurance véhicule gratuite et automatique dans leurs avantages clients (moyennant certaines conditions).

Lire ses contrats d’assurance hospitalisation : une assurance assistance personne est souvent comprise d’office. Mais le plus souvent pour la personne assurée en hospitalisation uniquement (donc pas pour tous les membres de sa famille).

Vérifier les exclusions et les plafonds de vos contrats assistance. Par exemple, le hors-piste est-il compris ? Votre famille est-elle couverte ? Les sauvetages et frais de recherche sont-ils plafonnés ? En ce qui concerne le hors-piste, sauter sur une bosse à côté de la piste ne sera pas considéré comme du hors-piste pour les mutuelles (mais bien pour certains assureurs privés…).