Les blockbusters de l’été

STIERS,DIDIER; VANTROYEN,JEAN-CLAUDE; CROUSSE,NICOLAS

Page 33

Mercredi 15 juin 2011

Cinéma Les films qui vont faire exploser le box-office

Alors que les festivals palment The tree of life, Le gamin au vélo ou Une séparation, ce sont d’autres films qui font exploser la baraque.

Les Harry Potter, Pirates des Caraïbes, Kung Fu Panda, Cars 2 ne sont produits et réalisés que pour ça : ce sont des produits que tout le monde veut voir, ou presque, et qui sont capables de rendre dingue le box-office.

D’ailleurs, c’est bien ça que ça signifie, littéralement, blockbuster : qui fait exploser le quartier. A lire Wikipédia, on apprend que ce terme est tiré du vocabulaire militaire et qu’il désignait dans les années 1950 les pièces qui mènent les théâtres du voisinage à la faillite.

De la scène, c’est passé à l’écran. En désignant l’ensemble des films qui réalisent de gros succès au box-office, comme Autant en emporte le vent ou Ben Hur puis, particulièrement, les superproductions à gigantesque budget qui, par la distribution, les effets spéciaux ou la campagne de publicité, attirent l’attention des médias et du public.

D’après le livre Blockbuster de Tom Shore, le film qui a lancé l’ère de ce type de production, c’est Les dents de la mer, de Steven Spielberg, en 1975. Les plus gros blockbusters de l’histoire ? Avatar (2009), Titanic (1997), Le seigneur des anneaux : le retour du roi (2003), Pirates des Caraïbes : le secret du coffre maudit (2006), Toy Story 3 (2010), etc.

Astronomique

On le voit : les blockbusters sont le monopole de Hollywood. Dans l’émission Made in Hollywood, diffusée sur la Une RTBF en mai dernier, une enquête menée par Anne Feinsilber, on apprenait que l’industrie du cinéma de Hollywood est aujourd’hui davantage gérée par des pros du marketing que par des artistes. Pour le dernier Harry Potter, celui qui clôt définitivement la série, et qui sera visible sur nos écrans dès le 13 juillet, le budget promotion atteint 110 millions de dollars rien que pour les Etats-Unis.

Ces blockbusters ne sont plus que des produits à promouvoir, sous toutes les formes, pour atteindre le public le plus large possible. La créativité et l’art n’ont plus grand-chose à faire là-dedans. Il ne s’agit plus que de divertissement. D’où le divorce d’avec les festivals. Reste l’amusement. C’est déjà ça, comme dirait Souchon. Et d’ailleurs, on peut ne pas bouder son plaisir à attendre impatiemment les films ci-contre.

P.34 « Transformers 3 »

Transformers 3 : Dark of the moon

Transformers 3 : Dark of the moon

Le 21 juillet 69, quand Armstrong et Aldrin marchent sur la Lune, c’est pour aller examiner l’épave d’un étrange vaisseau. Et voilà qu’aujourd’hui un vaisseau fait son apparition sur Terre et ranime la lutte opposant Megatron et Autobots… Au casting de ce troisième épisode : Shia LaBeouf toujours, la voix de Leonard « Spock » Nimoy et une apparition de John Malkovich.

Sortie le 29 juin.

Harry Potter (dernier acte)

Harry Potter (dernier acte)

Pour la quatrième fois d’affilée, c’est le réalisateur David Yates qui nous raconte la saga d’Harry Potter. Et cette fois-ci, c’est – vraiment – l’épisode final. Un épilogue qui met en scène le combat entre les puissances du bien et du mal de l’univers des sorciers, lequel va se transformer en guerre sans merci. Au casting, et outre les jeunes fidèles, Helena Bonham Carter, Alan Rickman ou Ralph Fiennes.

Sortie le 13 juillet.

Cars 2 (3D)

Cars 2 (3D)

La cuvée 2011 des studios Pixar, leader incontesté dans le monde de l’animation depuis une douzaine d’années, passe cette année par le retour de Cars, cette fois en 3D, dirigé par John Lasseter et Brad Lewis. Dans Cars 2, Flash McQueen, la star des circuits automobiles, et son fidèle compagnon Martin partent courir le Grand Prix Mondial, qui sacrera la voiture la plus rapide du monde. Une route pleine d’imprévus et de surprises.

Sortie le 6 juillet.

Les contes de la nuit

Les contes de la nuit

Auteur à succès des merveilleux Kirikou ou Azur et Asmar, Michel Ocelot nous revient ici avec un film de fables, où la féerie, l’hommage au cinéma artisanal, la magie et une esthétique très mondialiste (africaine, orientale, médiévale...) renouvellent le plaisir de revisiter l’univers des contes. Petits et grands devraient s’y retrouver.

Sortie le 20 juillet.

Cowboys and aliens

Cowboys and aliens

Milieu des années 1800. Des extraterrestres ont pour but d’envahir l’Ouest américain et d’asservir l’Humanité. Mais les cow-boys et les Apaches ont d’autres plans. Voilà le prototype du blockbuster annoncé. Une pincée de western, de l’action, de la science-fiction. Et un casting viril, dominé par Daniel Craig et Harrison Ford. C’est Jon Favreau qui est derrière la caméra.

Sortie le 24 août.

Super 8

Super 8

J.J. Abrams, réalisateur de Mission impossible (2006), Star Trek (2009) ou de la saison 6 de Lost (2010), nous livre un thriller emmené par un quatuor d’adolescents, témoins via un petit film tourné en 1979 en super 8 d’une spectaculaire catastrophe ferroviaire. Dès cet instant, des disparitions brutales ont lieu, et voilà le film qui bascule dans l’horreur et l’étrange.

Sortie le 27 juillet.