Les containers vivront pendant trois mois

BODEUX,JEAN-LUC

Page 8

Mercredi 11 avril 2007

Luxembourg 2007 Le menu revu du Pôle culturel

La Province de Luxembourg n'a pas le choix. Avec son « village de containers », elle doit réussir son « année culturelle 2007 ».

Avec un sanglier vert digitalisé qui réplique au cerf bleu de « Luxembourg 2007 », la Province clame qu'elle participe bien à l'année culturelle dans la Grande Région. Divers projets verront le jour, comme l'expo sur les porcelaines au Musée gaumais ou le festival dédié à Django Reinhardt, à Bastogne. Mais la manifestation-phare sera le village de containers situé sur le Pôle européen de développement, près d'Athus.

Cette fois, le programme est défini pour une trentaine d'événements, dans l'attente éventuelle de compléments. Deux sponsors privés ont décidé de soutenir l'événement, en sus de la Communauté française. « En espérant que d'autres nous rejoignent », commente le député provincial Philippe Greisch (PS).

Une trentaine de projets

Le village de containers fonctionnera du 28 juin au 30 septembre. Un appel aux associations avait été lancé voici quelques semaines et une trentaine de projets, principalement de la province de Luxembourg, sont venus étoffer l'agenda. Assurément une grosse machine à animer et à faire tourner durant trois mois non-stop ! Le concept est exceptionnel en soi, mais ce sera là un gros défi logistique et humain à orchestrer au jour le jour. Par qui, avec quels moyens techniques ? Il semble que tout ne soit pas encore défini à ce niveau, ce qui inquiète certains futurs utilisateurs des lieux.

Côté animations, citons la commémoration des 30 ans de mort de la sidérurgie athusienne, des expositions de Roland Graeffly, de Daniel-Daniel, de Hors-zones Collectif, de la ville d'Aubange, etc., des spectacles de marionnettes, de théâtre, allant de « Pénisphère » à « En province » en passant par le théâtre action du Grand Asile, du chant avec les Choeurs de Lorraine, West Side Story, des concerts avec la légende Django, Trivelin, Cré Tonnerre, du rock dans le cadre du programme Eros, une nuit de la vidéo, la fête nationale, la remise des Godefroid, etc.

Il y a de la diversité et des collaborations françaises. Mais le gouverneur Caprasse ouvre les portes à d'autres provinces qui font, elles aussi, sans trop le savoir, partie de cette Grande Région un peu trop vaste en Wallonie...

En appendice au programme du PEC (Pôle culturel européen), la Province continuera à organiser son cycle de grandes conférences. La première aura lieu le 24 avril à Marche, avec Hubert Nyssen, fondateur des éditions Actes Sud. Le 4 octobre, c'est l'ancienne ministre française Edith Cresson qui viendra à la maison de la culture d'Arlon, avant, en novembre, Alain Bentolita, linguiste et pourfendeur de l'illettrisme.

S'ajoutent aussi deux concerts : l'un de chant choral qui rassemblera à Esch-sur-Alzette trois formations frontalières, le Lexy Fantaisie, Prélude et Jubilate Musica, le 13 octobre. Et dans le cadre de ses cent ans, l'église St-Martin d'Arlon accueillera le 25 novembre le choeur Robert Schuman, formé d'artistes des quatre pays de la Grande Région.