Les Taloche changent de casquette

LAUWENS,JEAN-FRANCOIS

Page 33

Mardi 10 mai 2011

Humour Ils organisent le Festival international du rire de Liège en octobre

Cela faisait des années qu’ils en parlaient et ils ont tenu parole ! En octobre, les frères Taloche proposeront le premier Festival international du rire de Liège avec une affiche de premier plan et une série d’initiatives originales. Lundi soir, sur la Une, ils ont profité du Signé Taloche spécial consacré en direct à l’inauguration du site liégeois de Média Rives pour lancer ce festival, dont les spectacles sont ouverts à la location ce mardi.

« On avait envie depuis longtemps de créer un événement comparable à ceux que nous voyons quand nous nous produisons en France, en Suisse, au Canada, explique Bruno Taloche. Il a fallu du temps pour mettre tout cela en place. Le moment semblait venu et on s’est rapidement tournés vers Liège. » Et pas uniquement parce que les frangins sont originaires de Verviers. « Ce qui a été déterminant, dit le coordinateur du festival, Simon Bouazza, c’est l’extraordinaire densité de lieux dédiés au théâtre dans cette ville. Nous sommes parvenus à fédérer 14 salles très différentes, entre le Forum qui compte 1.600 places, l’ORW, des salles mythiques comme le Trocadéro et des cabarets de 80 places. »

Quatorze salles et 45 spectacles en quatre jours, le défi est pour le moins relevé. « On a effectivement voulu mettre la barre très haut, enchaîne Vincent Taloche. Ce qui nous a guidés, c’est la volonté de présenter toutes les sortes d’humour. Nous sommes réputés pour faire du comique visuel et burlesque mais ce ne sera pas un festival du burlesque. Il y aura Stéphane Guillon, par exemple, dont on ne peut pas dire qu’il évolue dans un registre semblable au nôtre. Nous ratissons très large parce que nous voulons que chacun puisse trouver ce qu’il aime. Et nous souhaitions aussi que des têtes d’affiche puissent attirer le public vers des gens moins ou pas connus du tout. Nous assumons pleinement le rôle de tremplin de notre festival. Nous avons créé des synergies avec les festivals Morges-sous-Rire (en Suisse), L’Humour en capitales à Paris et Le Grand Rire de Québec. Nous programmons des humoristes suisses ou canadiens et les programmateurs de ces festivals viendront à Liège chercher des humoristes belges. »

Parler de diversité est effectivement d’autant plus pertinent dans le cas du Voo Rire de Liège que certains spectacles seront proposés en arabe, en italien et en turc. Le comédien Sergi Lopez viendra, lui, présenter un spectacle d’humour mais en français. Quand on parle de diversité, c’est parce qu’effectivement, il y aura du grand public et du pointu, du visuel et du cynique, des spectacles pour enfants et… de l’opéra. Aussi étonnant que cela puisse paraître, l’Opéra royal de Wallonie s’est associé à l’événement au travers de la venue du spectacle du baryton italien Bruno Pratico et des représentations des Noces de Figaro de Mozart avec la magnifique Anne-Catherine Gillet. C’est que, rappelle Vincent Taloche, « les Noces sont un opéra-bouffe, avec tout un pan comique. »

Revenons à l’affiche « classique ». D’abord pour mentionner les vraies têtes d’affiche du Festival : Stéphane Guillon, Roland Magdane, Laurent Gerra qui s’éclate avec le big band de Fred Manoukian, Gustave Parking, Véronic DiCaire et ses mille voix. A côté de cela, il y a une très belle affiche composée des valeurs montantes de l’humour français : Kev Adams, l’idole des ados, Jérôme Daran, ex-complice de Florence Foresti, François-Xavier Demaison, Jérôme Commandeur, Elisabeth Buffet ou Ary Abittan, le protégé de Gad Elmaleh. Côté belge, il y aura notamment François Pirette et un spectacle pas encore écrit, Virginie Hocq avec le spectacle qu’elle propose actuellement à Paris, Bert Kruismans ou Jérôme de Warzée et Pierre Theunis. Et toute une flopée d’autres choses plus surprenantes et intéressantes les unes que les autres, comme ces deux hommages à de glorieux anciens : celui de Jane qui réinterprète les grands textes de Raymond Devos et celui des deux filles d’André Gaillard qui reprennent les sketches des Frères ennemis sous le nom Les sœurs z’ennemies. On a hâte d’être en octobre.

En pratique

Le Voo Rire de Liège ou Festival international du rire de Liège

se tiendra du 20 au 23 octobre dans 14 salles de la ville : le Forum, la Salle philharmonique, l’Opéra royal de Wallonie, le Théâtre de la Place, la RTBF à Média Rives, le Théâtre du Trocadéro, le Théâtre du Trianon, le centre culturel Les Chiroux, le Théâtre de l’Université, le Carré Comedy Club, la Comédie centrale, la Bouch’rit, La Courte échelle, le Théâtre Arlequin.

Réservations

La billetterie sera ouverte dès mardi par le biais du site www.voorire.be, qui propose évidemment l’intégralité du programme. Initiative intéressante : des billets découverte permettront à ceux qui achètent des places pour des têtes d’affiche de recevoir des entrées gratuites pour des spectacles d’humoristes moins connus.

Télévision

Le festival a été lancé par les Taloche lundi soir sur la Une de la RTBF lors d’une émission spéciale en direct mais une autre interviendra la veille du festival, le 20 octobre à 20h15.

Tremplin du rire

À noter qu’à l’initiative du Foyer de Jupille (www.jupiculture.be), des castings de 30 secondes seront organisés pour les 13 – 18 ans avec comme enjeu une présence en première partie d’un artiste confirmé.