Les téléspectateurs bientôt comblés Canal + et les cablos wallons s'engagent dans la TV du futur

SIMON,CHRISTINE

Page 5

Jeudi 4 juin 1998

Les téléspectateurs bientôt comblés Canal + et les cablos wallons s'engagent dans la TV du futur

Non, les abonnés francophones de Canal +, férus de télévision numérique et de chaînes thématiques, ne se transformeront pas en soeur Anne. Ils finiront, eux, par «voir venir». Comme nous l'annoncions («Le Soir» des 2 mars et 7 avril), Canal + Belgique et les télédistributeurs wallons ont longuement discuté en vue de créer une association commune de gestion des abonnements et de commercialisation d'un bouquet optimal à proposer aux abonnés. En ce mois de juin, les partenaires sont près de conclure. Le 5 mars, le conseil d'administration de Canal + Belgique donnait son accord de principe; il confirmera sa décision ce jeudi. Les mandataires des télédistributeurs wallons ont estimé que cet accord était équitable et réaliste. Ils se sont engagés à le défendre devant leurs conseils d'administration de ce mois , nous a confié Daniel Weekers, patron de Canal + Belgique. Reste le «noeud» bruxellois. Coditel, Wolu TV et TVD Radio Public refusent de relayer le signal numérique de Canal +, estimant que le légal «must carry» est attaché au seul signal analogique. L'affaire sera examinée en référé ce 9 juin.

Depuis le 2 mars cependant, une phase-test a démarré auprès des abonnés wallons de Canal + (et les Bruxellois raccordés au réseau Brutélé): il leur est proposé Canal + multiplexé (chaîne habituelle, options sports, options cinéma), grâce à un décodeur (celui développé par Canal + en France). D'autres chaînes thématiques devraient compléter cet embryon de bouquet (chaîne pour enfants, documentaires,...) ainsi que des chaînes du bouquet TPS. L'abonnement mensuel à Canal + numérique coûte 1.645 francs, en ce compris la location du décodeur numérique.

C. S.