LES VINGT-DEUX EQUIPES DU TOUR

DEBLANDER,BRUNO

Page 24

Mercredi 14 juin 1989

Les vingt-deux

équipes du Tour

Les vingt-deux équipes qui s'élanceront, le 1er juillet prochain, au départ du Tour de France sont connues. Aux dix-huit premières formations du classement FICP s'ajoutent ADR, 7-Eleven, Kelme et Café de Colombie.

Les dix-huit premières formations du classement (PDM, Superconfex, Panasonic, RMO, Reynolds, Histor, Caja Rural, Helvétia, Hitachi, Château d'Ax, Toshiba, Z-Peugeot, Système U, Domex, BH, TVM, Ariostea et Carrera) FICP avaient été désignées à la date du 17 mai dernier comme automatiquement angagés pour le Tour de France. A la suite du renoncement de la formation italienne Ariostea, les organisateurs ont qualifié d'office l'équipe belge, ADR (à condition qu'elle soit en ordre avec les instances fédérales). Il leur restait donc à choisir quatre autres formations. Leur sélection est logique puisqu'elle permet à Andrew Hampsten (7-Eleven), Fabio Parra (Kelme), Stephen Roche (Fagor) et Lucio Herrera (Café de Colombie) de prendre part à la Grande Boucle.

Il reste évidemment d'autres équipes sur le carreau. Ne parlons pas des Lotto qui, eu égard aux résultats mitigés obtenues au Dauphiné, n'envisageaient pas de faire valoir outre mesure leur candidature. Quelques formations espagnoles font cependant la fine bouche. Les Once de Ruiz-Cabestany sont certes désignés comme premiers réservistes. Mais les Teka (Régis Clère, Carlos Hernandez, Nico Emonds) payent cher la chute de Dietzen à la Vuelta, l'abandon prématuré de ce dernier leur coûtant quelques points au classement FICP. Quant au Seur, ils se consoleront en se souvenant du Giro disputé en se doutant pas qu'ils ne seraient pas repris pour le Tour de France.

Br. D.