Astana, la rivale de Liège

MATRICHE,JOEL

Page 19

Mercredi 8 juin 2011

Liège 2017 Les candidatures seront déposées le 10 juin

Astana, capitale du Kazakhstan et seule rivale déclarée de Liège pour l’organisation d’une Exposition internationale en 2017, déposera officiellement sa candidature au Bureau international des Expositions (Paris) le 10 juin. Deux heures plus tard, le même BIE devrait recevoir le dossier liégeois, vraisemblablement par l’entreprise de l’ambassade de Belgique. Le 14 juin enfin, cette – longue – phase de candidature se terminera devant la 149e session de l’assemblée générale du BIE : Yves Leterme et son homologue du Kazakhstan auront chacun cinq minutes pour résumer leurs dossiers. La même séance introduira également et tout aussi brièvement les candidatures de la Turquie et de la Thaïlande, cette fois pour l’Exposition universelle de 2020. Restera alors à ces postulants à se lancer dans une intense campagne de lobbying afin de rallier à leurs causes les 150 États membres du BIE.

Soutenue par tous les niveaux de pouvoir, bénéficiant jusqu’ici de la sympathie des Liégeois, le projet 2017 s’est également attiré – « après en avoir longuement débattu » – le soutien de l’ASBL urbAgora. Celle-ci espère néanmoins que la candidature liégeoise se transformera en projet de ville, sinon d’agglomération. Cette ambition nouvelle, insiste l’ASBL dans le même communiqué, ne peut se concevoir sans une politique réfléchie et innovatrice de l’habitat, un réaménagement des rives de la Meuse et de la Dérivation, une mise en valeur des parcs et espaces publics, une reconnaissance de l’architecture comme facteur de développement (notamment en organisant davantage de concours), une approche intégrée et cohérente de la mobilité, une plus grande reconnaissance enfin de la culture et de l’éducation. Liège 2017 pourrait se traduire, résume urbAgora, « par la mise en œuvre, à l’échelle de la ville et de l’agglomération, une politique urbaine de longue haleine, qui aujourd’hui se limite trop souvent à un projet de ville calqué sur une législature communale. »