LIEGE La rue du Potay déplacée Fouilles archéologiques au quartier Saint-Léonard

RENETTE,ERIC

Page 19

Vendredi 10 avril 1998

LIÈGE La rue du Potay déplacée Fouilles archéologiques au quartier Saint-Léonard

Depuis quelques jours, une route provisoire est en train d'être aménagée à l'extrémité de l'ancien site de la prison Saint-Léonard, au pied de la colline, à quelques mètres de l'actuelle rue du Potay. Les travaux d'aménagement de cet espace en parc urbain n'étant pas programmés avant l'année prochaine, il ne devrait pourtant pas y avoir de raison de déplacer cette rue d'une dizaine de mètres. Renseignements pris auprès de l'échevinat de l'environnement, ce «glissement» de rue vise à préparer le terrain en permettant d'y réaliser des fouilles archéologiques. Afin d'éviter les situations d'urgence comme ce fut parfois le cas place Saint-Lambert, ces recherches sont entamées largement avant le début des travaux.

Suggérées et financées par la Région wallonne, ces fouilles doivent se dérouler à la fois sur le site même de l'ancienne prison et au niveau de la rue du Potay... raison de son déplacement. Les fouilleurs partiront ainsi à la recherche des vestiges de différentes constructions marquantes du passé d'un quartier où, au XIII e siècle déjà, était située la première prison liégeoise (dans l'ancienne porte Saint-Léonard). Ils vont, en effet, essayer de retrouver les traces de la «porte Vivegnis» (du XIII e siècle également) implantée au niveau de la rue du Potay, des anciens remparts de la ville, du bastion Saint-Léonard et de la darse qui en faisait un lieu de débarquement, comblé fin du XVIII e , avant la construction de la prison au milieu du XIX e siècle. Les fouilles concernant les traces de cette darse sont d'ailleurs déjà mises en oeuvre.

Dans l'ensemble, ces recherches qui se réaliseront en plusieurs vagues devraient durer trois mois.

É. R.