Urbagora veut une 2e Maison de l’urbanisme

BODEUX,PHILIPPE

Page 21

Mercredi 2 décembre 2009

Liège

Liège compte, depuis 2005, une « Maison de l’urbanisme » installée rue de Campine (1) et lancée par l’architecte Pierre Sauveur. Elle organise notamment des rallyes pédestres urbains, des voyages de découverte dans des villes étrangères ou encore des débats autour de l’urbanité.

Comme le permet un arrêté du gouvernement wallon de 2002, l’ASBL Urbagora, active dans bon nombre de débats liégeois – tram, transformation du quartier des Guillemins, implantation du stade du Standard – a remis un dossier de candidature pour ouvrir une deuxième « Maison de l’urbanisme ». L’arrêté prévoit en effet que chaque province puisse en avoir deux. « L’actuelle Maison de l’urbanisme est fort centrée sur l’international, déclare François Schreuer, président d’Urbagora. Nous avons une approche plus locale et plus participative. Nous incluons Verviers dans notre réflexion ».

L’ASBL a remis un dossier de candidature (2). L’association propose ainsi des ateliers de découverte urbaine, une émission radio, des conférences ainsi qu’un cinéma en plein air. Le tout centré autour des questions urbaines. À la clé, le financement d’un équivalent temps plein et la possibilité, pour l’ASBL d’équiper et de louer un espace bureau/bibliothèque/salle de réunion. « L’associatif liégeois actif sur les questions d’urbanité a besoin d’être professionnalisé, déclare François Schreuer qui remarque que deux associations importantes – le Gracq et Interenvironnement Wallonie sont basées à Namur.

(1)www.maisondelurbanisme.org

(2)http://urbagora.be/maison-de-l-urbanisme.html