Lombaerts : « On vient au parc Astrid pour gagner »

THIRION,XAVIER; VOLPE,ANGELO

Page 34

Mercredi 15 septembre 2010

Europa League Le défenseur belge du Zenit pourrait être titulaire jeudi à Anderlecht

A l’été 2007, son transfert de Gand au Zenit Saint-Petersbourg en avait surpris plus d’un. Certes, Nicolas Lombaerts avait réussi un très bel Euro avec les Espoirs belges mais personne ne s’attendait à voir le club russe débourser 4 millions d’euros pour un élément dont la notoriété dépassait à peine les frontières (fictives) de sa Flandre natale. Trois ans plus tard, il défend toujours les couleurs de l’un des clubs financièrement les plus puissants d’Europe. Rétabli d’une blessure musculaire qui l’a contraint à déclarer forfait pour les deux derniers matchs des Diables rouges, Nicolas Lombaerts a réintégré depuis quelques jours le groupe du Zenit qui défiera Anderlecht, jeudi, dans le cadre de la première journée des poules de l’Europa League. « En fait, j’ai souffert d’un problème bizarre qui ne m’empêchait pas de courir mais qui me faisait souffrir lorsque je touchais la balle », explique celui qui pourrait bénéficier des suspensions d’Anyukov et de Hubocan pour se retrouver sur la pelouse du stade Constant Vanden Stock. Le défenseur formé au FC Bruges pourrait donc être opposé à Romelu Lukaku, son équipier en équipe nationale. « Je sais qu’il a retrouvé le chemin des buts vendredi à Saint-Trond. Tant mieux pour lui et pour les Diables rouges qui ont bien besoin de sa force de frappe. Au Zenit, on sait comment le contenir. Nous possédons en effet dans nos rangs Aleksandr Bukharov, un dur au mal qui mesure 1m94. Je suis convaincu qu’on va assister à un beau duel entre ces deux ours. » Champion de Russie en 2007, l’ex-club de Dick Advocaat n’a bouclé ses deux dernières campagnes qu’en 5e et en 3e position. Ce qui a notamment valu un licenciement à l’éphémère sélectionneur des Diables… « Nos supporters attendent beaucoup de nous depuis que nous avons remporté la Coupe de l’UEFA en 2008. Cette saison, nous sommes invaincus après 18 matchs et nous possédons la meilleure défense avec seulement 7 buts concédés. C’est incontestablement la marque de notre entraîneur italien, Luciano Spaletti, qui mise beaucoup sur l’organisation. A Saint-Pétersbourg, il ne reste qu’Anyukov comme titulaire de l’équipe victorieuse en 2008. Mais, avec Alves et Danny, le Zenit compte quand même des éléments de très haut niveau. Je pense donc que nous bénéficions du statut de favori dans ce groupe équilibré. Le Sporting a néanmoins le potentiel pour nous poser des problèmes. Des garçons comme Lukaku et Boussoufa sont d’ailleurs relativement connus en Russie. Un partage serait un bon résultat mais nous venons au parc Astrid pour gagner. » Respectivement évincés de la Ligue des champions par le Partizan Belgrade et par Auxerre, Anderlecht et le Zenit Saint-Pétersbourg auraient préféré se rencontrer un mardi ou un mercredi. A eux à prouver qu’ils avaient leur place en C1.A. Vo.

au parc astrid

Shikabala : c’est non

La direction du Sporting a décidé d’abandonner la piste Shikabala. L’Egyptien ayant exprimé le souhait de poursuivre sa carrière à Zamalek, les responsables bruxellois ne vont pas attendre la décision de la Fifa qui avait été saisie du dossier. « Il ne serait pas raisonnable de forcer un joueur à rejoindre le Sporting contre son gré », déclare-t-on du côté du parc Astrid.

Juhasz incertain

Juhasz (ischios) ne s’est pas entraîné mardi. La blessure de Kanu (cuisse) reste problématique. Polak était, lui, de retour à l’entraînement après être retourné en Tchéquie pour assister à la naissance de son second fils. Pour rappel, Kouyaté est suspendu contre le Zenit.