Meurtres de Woluwe : expertise psychiatrique pour Junior

n.c.

Vendredi 2 octobre 2009

La chambre du conseil de Bruxelles a ordonné la prolongation du mandat d’arrêt décerné à l’encontre de Junior Kabunda. L’avocat du jeune inculpé a une nouvelle fois réclamé une expertise psychiatrique de son client. Le juge d’instruction a accédé à la demande de la défense et a désigné un collège de trois experts.

Le jeune homme de 19 ans est inculpé dans le cadre de l’affaire du double meurtre de sa fillette d’un an et demi et de la grand-mère de sa compagne, commis à Woluwe-Saint-Lambert.

L’avocat du jeune inculpé a une nouvelle fois réclamé vendredi devant la chambre du conseil une expertise psychiatrique de son client. Le juge d’instruction a accédé à la demande de la défense et a désigné un collège de trois experts.

Le conseil de Junior Kabunda cherche à savoir dans quel état d’esprit se trouvait le jeune homme le jour du drame et si l’inculpé était responsable de ses actes le 20 septembre, lorsqu’il a commis le double meurtre de Woluwe-Saint-Lambert.

Junior Kabunda est en aveux d’avoir tué sa fille d’un an et demi et l’arrière-grand-mère de celle-ci, ainsi que d’avoir violé la septuagénaire. Il avait par ailleurs laissé pour morte, dans la maison, son amie, âgée de 17 ans, qu’il a étranglée.

Junior Kabunda a été interpellé le lendemain du drame, à Ostende. Il a été placé sous mandat d’arrêt par le juge d’instruction Olivier Leroux et inculpé des chefs de meurtre et tentative de meurtre, du viol de l’arrière-grand-mère de sa fille et de vols.

Le jeune suspect comparaîtra par ailleurs lundi devant le tribunal de la jeunesse, dans le cadre d’un éventuel dessaisissement de ce dernier dans l’affaire du meurtre du pianiste Benjamin Rawitz, tué à son domicile, rue des Minimes à Bruxelles, le 30 août 2006.

(belga)