Mgr Léonard : « Je continuerai à parler malgré les critiques »

n.c.

Vendredi 24 février 2012

« Il existe des questions qui doivent garder leur place au sein de la société », a affirmé Monseigneur Léonard.

L’archevêque de Malines-Bruxelles, Monseigneur André-Joseph Léonard a déclaré qu’« il fallait des gens pour attirer l’attention sur les sources de l’inspiration, pour que la dimension transcendantale ne disparaisse pas de notre culture », dans un entretien accordé au journal néerlandais Katholiek Nieuwsblad. « Il existe des questions qui doivent garder leur place au sein de la société », selon lui.

Le primat de Belgique était notamment invité à réagir aux critiques autour de son nouveau livre « Handelen als christen », sorti dernièrement aux Pays-Bas.

« L’Eglise ne doit pas interférer dans le débat politique, mais chaque citoyen, même un archevêque, a le droit d’évoquer des sujets politiques », a indiqué Mgr Léonard, qui s’oppose à ce qu’il appelle « la démocratie arrogante, qui décide que lorsqu’une loi est votée, elle tient lieu de vérité absolue ».

(avec Belga)