Ça roule pour la pétition TGV

DE BAST,ANNE-CATHERINE

Page 32

Lundi 16 mai 2011

Mobilité 10.000 signatures pour Londres-Liège-Francfort

Ils ne pensaient pas atteindre leur objectif aussi vite… En 8 jours, les initiateurs de la pétition réclamant l’arrêt en gare de Liège Guillemins du futur train à grande vitesse reliant Londres et Francfort ont récolté plus de 10.000 signatures. « C’est du jamais vu pour une de nos pétitions », insiste François Schreuer, président de l’association urbAgora, vendredi, au moment de franchir le cap.

Les Liégeois, dont de nombreuses personnalités politiques, universitaires et du monde associatif, se sont mobilisés en masse pour sensibiliser les autorités belges et faire passer un message à la Deutsche Bahn, les chemins de fer allemands, qui souhaite mettre en service un train Francfort-Londres fin 2013. Train qui passerait par Liège sans s’y arrêter.

« Avec cette pétition, nous allons interpeller les pouvoirs politiques, fédéral et communal, précise François Schreuer. Mais ils sont déjà sensibilisés : des interpellations parlementaires sont en cours de préparation. »

Pour urbAgora, le débat est plus large que la question de l’arrêt de ce train à Liège. « Les citoyens belges ont payé pour une infrastructure TGV. Il serait normal que la décision soit démocratique, et pas seulement liée au bon vouloir des chemins de fer allemands. Si la libéralisation du réseau implique une perte de contrôle, il y a de quoi se poser des questions… Cette question du train Londres-Francfort permet de s’interroger sur la politique ferroviaire en général. »

Par ailleurs, l’arrêt de ce TGV permettrait de renforcer le réseau local, puisqu’il souligne l’importance de maintenir la liaison Liège-Maastricht ou de créer un RER.

www.liege-londres.be