Namur Les midis du film d'art Le musée Rops innove PRATIQUE

BODART,CORINNE

Page 15

Lundi 26 novembre 2001

Namur Les midis du film d'art Le musée Rops innove CORINNE BODART

Sur l'exemple des midis de la poésie de la Maison de la poésie de Namur, le musée Félicien Rops a décidé de lancer les «midis de films sur l'art». La première «séance» aura lieu ce jeudi 29 novembre, avec un documentaire sur l'architecte espagnol Santiago Calatrava.

Les travaux de rénovation du musée provincial Rops sont loin d'être terminés. On parle toujours du printemps 2003 pour sa réouverture mais avec quelques réserves. Par contre, le gros oeuvre est fini. Et avec lui, la salle audiovisuelle.

Prévue, à l'origine, pour la seule projection de films sur le sulfureux artiste namurois lors des visites, cette salle - pouvant accueillir une trentaine de personnes - se voit attribuer un nouveau rôle: celui d'accueillir des documentaires sur les artistes. Il aurait été dommage de ne pas exploiter cette salle et son matériel audiovisuel, souligne-t-on au musée. L'idée de créer un cycle de films sur l'art nous a donc séduits, avec des rendez-vous bimensuels. La programmation se fait, en grande partie, en collaboration avec le Centre de film sur l'art, de Bruxelles. Mais elle se fait également en symbiose avec les thèmes développés dans les expositions du musée et les manifestations culturelles namuroises.

Aussi, pour entamer ce cycle, le musée présente «Calatrava, Dieu ne joue pas aux dés», un documentaire programmé au Festival du film d'art de Montréal 2001. Et ce, en parallèle avec l'exposition Rops qui se déroule actuellement à Valence.

Pourquoi ce choix? Non seulement Calatrava est une architecte contemporain d'origine espagnole mais il est aussi à l'origine de l'«Hémisphère» de Valence, sorte de paupières géantes s'ouvrant et se fermant comme un songe surréaliste. Il est également l'auteur du projet de construction de la nouvelle gare TGV de Liège.

La suite du programme (voir par ailleurs) s'annonce tout aussi alléchante.

PRATIQUE

Novembre. Le 29, à 12 h 30 - heure fixe -, projection de «Calatrava, Dieu ne joue pas aux dés». Pour les groupes scolaires, séances sur demande entre le 26 et 30 novembre, de 9 à 16 h.

Janvier. Le 31 janvier 2002, dans le cadre de l'exposition «Injures bohèmes, les plus belles lettres de Félicien Rops», projection de «Charles et Félicien» de claude François et Gilles Brenta suivi de «L'origine du monde (G. Courbet)» de Jean-Paul Fagler.

Mars. Le 18, à l'occasion de la manifestation «Namur, ville de mots 2002: Namur murmure», projection de «Eugène Ionesco, voix et silences» de Thierry Zeno.

Avril. Le 25, dans le cadre de l'exposition «Ecrivains de lumière, photographes à Namur au temps de Rops», projection de «Léonard Misonne» d'Ottomar Birth et Walter A. Franke.

Billet. Le prix du billet est de 100 F (2,48 euros); 50 F (1,24 euros) pour le 3 e âge et les étudiants. Groupes scolaires, la participation aux frais est de 25 F (0,62 euros).

Réservations. Elles sont évidemment souhaitées. Tél.: 081-22.01.10.