Nos choix rock et variétés Pukkelpop Kiewit (Hasselt)

JOASSIN,ANDRE; MANCHE,PHILIPPE; MARTIN,SERGE

Page 29

Mardi 14 août 2007

rock et variétés

Pukkelpop

Kiewit (Hasselt), du jeudi 16 au samedi 18.

On vous dit tout tout tout sur le Pukkel 2007 en pages 2 à 5. L’affiche est sans conteste une des plus belles de cet été.

Norah Jones Bruxelles, Forest National, samedi 18. Bien sûr, la petite Norah – qu’on verra bientôt dans le prochain film de Wong Kar-Wai – n’est pas ce qu’il convient d’appeler une bête de scène, mais la miss possède une belle voix, et son groupe assure. On vous conseille d’arriver à l’heure pour la première partie assurée par le jeune songwriter texan Matt Ward.

jazz

Jazz Middelheim Parc den Brandt, Anvers, du mercredi 15 au dimanche 19.

La biennale anversoise du jazz est une grande tradition des festivals de l’été. L’édition 2007 débute par une journée féminine, avec la saxophoniste hollandaise Tineke Postma, la chanteuse brésilienne Tania Maria, la pianiste belge Myriam Alter (et ses prestigieux Américains) et la diva US du chant Dianne Reeves. Jeudi, les Belges de Määk’s Spirit succéderont au Monde de Kota, lauréat de l’Europ Jazz Contest Hoeilaart, un concours réservé aux jeunes. Vendredi, le Middelheim fête Toots Thielemans, et invite aussi Buscemi et le Briskey Big Band. Samedi viennent, dans l’ordre, Nils Wogram (avec le pianiste Simon Nabatov), le trio de notre Eric Legnini national, Dez Mona et la grande formation de Matthew Herbert. Enfin, dimanche, le saxophoniste Ornette Coleman, icône du free-jazz, clôturera les festivités, après un beau florilège belge (le pianiste Jef Neve, le bassiste Nicolas Thys et le trompettiste Bert Joris). Chris Joris Gecko, mercredi 15.

Le percussionniste belge Chris Joris s’est créé un univers propre, nourri de jazz et de musiques africaines. Il se produit ici en trio, dans le cadre du Brussels Summer, le festival bruxellois gratuit du mois d’août. Fleurus in Jazz & Blues Samedi 18.

Le festival de Fleurus comprend des concerts, un rallye jazz ainsi qu’un volet blues. Comme souvent dans ce genre de marathon festif, les vieux styles New Orleans, dixieland et swing y ont la cote. On peut aussi y apprécier les adaptations des classiques de la chanson française par L’Ame des Poètes.

classique

Van Spaendonck, Reyes Conservatoire, Bruxelles, jeudi 16 (12 h 15).

Deux chouchous du public belge réunis dans un programme américain : la « sonatine » de Josef Horowitz et les « West side story » de Leonard Bernstein, dont on fêtera bientôt les cinquante ans. Trio Grumiaux Château de Jannée, samedi 18 (17 h).

Arenski, Rachmaninov, Chostakovitch : trois grands moments de l’histoire russe du trio avec piano. Trois images contrastées d’un romantisme qui s’affiche plus ou moins ouvertement, interprétées par trois de nos super chambristes : le pianiste Luc Devos, le violoniste Philippe Koch et le violoncelliste Luc Dewez.

Lumen

Conservatoire, Bruxelles, vendredi 17 (12 h 15).

A Berlin, Kurt Weill dominait l’opéra satirique à composante politique. A New York, il conquit Broadway. Deux moments que nous font revivre la mezzo Sandra Nazé, la violoniste Gisella Cammaert et la pianiste Katrien Vercauter.

Syntagma Eglise des Minimes, mardi 21 (12 h 15).

Ce n’est pas tous les jours que l’on découvre un nouveau venu dans le répertoire médiéval. L’ensemble Syntagma nous invite à écouter les chansons du troubadour Gauthier d’Espinal.