NOUVELLE AMBULANCE A VILLERS-LA-VILLE : 15 ANNEES D'ACTIVITES PASSEES AU STETOSCOPE

MOREAU,CATHERINE

Page 18

Mercredi 6 février 1991

Nouvelle ambulance à Villers-la-Ville

Quinze années d'activités

passées au stéthoscope

Pimpante, la nouvelle ambulance médicalisée de la section villersoise de la Croix-Rouge a pris du service sur les routes de la région. Occasion pour la section de se pencher au chevet de ses quinze années d'existence.

Le bilan est impressionnant: 308,345 km parcourus et 7.488 personnes transportées dans les différents centres hospitaliers parmi lesquels ceux d'Ottignies et de Gosselies se taillent la part du lion.

De la garde effectuée durant les week-ends et les vacances, l'antenne villersoise a vite évolué vers une permanence de 24 heures sur 24, répondant à toute demande des médecins villersois ou des environs: Sombreffe, Genappe...

En mai 1982, le service 900 - devenu 100 - invitait les bénévoles villersois à assurer les transports pour les centraux de Charleroi, de Mons et de Namur.

Mais comme le premier centre médical se trouve à dix-sept kilomètres, la Croix-Rouge villersoise a acquis en 88 une nouvelle ambulance équipée de matériel performant (monitoring, respirateur...) et... encombrant.

D'où la décision toute récente d'acheter - grâce à la bonne gestion du service et à la générosité de la population - une seconde ambulance, rehaussée celle-là.

Le personnel se compose actuellement d'une infirmière graduée, diplômée en médecine-catastrophe et gestion des situations d'exception et de cinq ambulanciers brevetés Samu.

Outre ces transports vers les cliniques environnantes et les centres spécialisés, la section locale organise bien d'autres activités: prêt de matériel sanitaire, collectes de sang, démonstration de matériel dans les écoles de Marbais, services préventifs lors de manifestations folkloriques ou sportives.

Sans oublier des cours de secourisme assurés par un moniteur de la Croix-Rouge. Une session de vingt heures vient d'ailleurs de débuter aux écoles de Tilly: les cours s'y donnent chaque lundi et jeudi de 20 à 22 heures. Les moins de seize ans, pourront, eux, participer à partir du 9 février, chaque samedi de 13 h 30 à 16 h 30 à un cours de benjamins secouristes.

L'année 90 a permis à l'antenne villersoise d'aller exercer ses talents bien au-delà de nos frontières.

D'abord sollicités pour le tri des vêtements et des vivres destinés à la Roumanie, certains bénévoles ont accompagné les convois humanitaires ralliant Hosman, le village adopté.

La section a également contribué aux frais d'opération d'un petit Roumain, venu en Belgique pour le placement d'une prothèse à l'oeil.

Des occasions qui permettent à la Croix-Rouge villersoise d'étendre encore son action sociale: elle prend en charge totalement ou partiellement certaines factures (transport en ambulance, prêt de matériel...) adressées à des personnes moins favorisées et joue le Père Noël dans deux maisons de retraite des environs.

L'avenir? Sans gros nuages pour la section. Jusqu'en 1995 du moins, année au cours de laquelle sa présidente, Godelieve Bodart, devrait prendre sa retraite.

Et après? L'on envisage la reprise du service 100 par le CPAS en collaboration avec des bénévoles.

C. M.

Renseignements complémentaires: 071-87.93.84.