Objectif six sur six pour les Mauves

THIRION,XAVIER; CHRISTIAENS,DANIEL; DONNAY,JEAN-LOUIS

Page 20

Samedi 11 avril 2009

Anderlecht Les Bruxellois sous pression

Si Bruges possède une avance confortable pour l’UEFA, Anderlecht n’a plus le droit à l’erreur pour le titre.

La pression ne cesse de s’accentuer, au parc Astrid. Dans quel état d’esprit les Anderlechtois accueilleront-ils les Brugeois, dimanche soir ? Les joueurs n’ont cessé de répéter, cette semaine, que leur prestation à Lokeren, il est vrai convaincante en seconde mi-temps, leur avait donné confiance. Mais Ariël Jacobs ne leur emboîte pas le pas.

« Dans le football professionnel, seuls les points comptent, relativise l’entraîneur anderlechtois. Or, nous en avons perdu deux à Daknam dimanche dernier. A six matchs de la fin, les prix de beauté ne valent rien. »

Anderlecht s’était créé beaucoup d’occasion face à la défense lokerenoise, la meilleure du pays. Mais il avait péché à la concrétisation. « On reste malgré tout l’équipe qui a inscrit le plus de buts (NDLR : treize de plus que Bruges), coupe Ariël Jacobs. Il y aurait lieu de s’inquiéter si nous n’avions pas eu d’opportunités, mais ce n’est pas le cas. »

A la fois réaliste et serein, le mentor des Mauves fait mine de ne pas ressentir davantage de pression qu’en début de saison. « La pression est la même qu’avant la première journée de championnat, dit-il encore. A ce moment-là, déjà, on parlait de crise suite à notre défaite en Supercoupe. » On rappellera qu’à l’époque, Anderlecht venait surtout d’être éliminé par Bate Borisov.

Quoi qu’il en soit, le chassé-croisé avec le Standard est sur toutes les lèvres, au stade Constant Vanden Stock, où l’on n’exclut pas un test-match. « Je pense que le suspense durera jusqu’à la dernière journée, dit Ariël Jacobs. Mais si j’évoquais dès aujourd’hui un test-match, je ne serais pas conséquent. Cela fait en effet plusieurs semaines que je demande à mes joueurs de prendre match après match. »

L’entraîneur anderlechtois évite de regarder dans l’assiette des Rouches et assure ne pas se préoccuper de leur menu de fin de saison. Lorsqu’on lui fait remarquer que le Standard disputera ses six dernières rencontres le samedi soir, il ne peut toutefois s’empêcher de se montrer cynique. « En Belgique, tout est possible, grince-t-il. En Allemagne, les deux matchs du dimanche se jouent généralement à la même heure, car ils concernent souvent des équipes de tête. Mais que représente l’Allemagne par rapport à notre pays… A l’avenir, le nombre de buts marqués devrait-il départager les candidats au titre ? Cela devrait être discuté de manière sérieuse et non pas faire l’objet d’une discussion de comptoir autour d’une chope comme en Belgique. »

Ariël Jacobs n’a pas oublié le match aller contre Bruges, le 16 novembre dernier. Frank De Bleeckere s’était montré particulièrement sévère envers Nicolas Frutos alors qu’il avait été étonnamment indulgent avec Jeroen Simaeys. « Je ne parlerai pas de revanche, mais je me souviens surtout que les Brugeois avaient eu 200 % de réussite en marquant sur leur seul tir cadré, note le T1 du Sporting. Nous aurions mérité de l’emporter. Même réduits à dix, nous avions dominé dans le dernier quart d’heure. D’une manière générale, nous avons toujours répondu présent cette saison dans les duels au sommet. »

Herman Van Holsbeeck espère pouvoir avaliser ce constat dimanche sur le coup de 22h15. « On doit impérativement battre Bruges, prévient le manager général des Anderlechtois. A ce stade de la compétition, la lutte avec le Standard est telle que chacun de nos six derniers matchs sera une question de vie ou de mort. »

Les Mauves savent que battre les Blauw en Zwart ne suffira pas pour décrocher le trentième titre de leur histoire. Ils ont fait d’un six sur six contre Bruges et contre Westerlo, dans une semaine au Kuipje, la priorité absolue. « On ne peut jurer de rien en football, mais si on gagne nos deux prochains matchs, les circonstances nous seront très favorables », sait Philippe Collin, le secrétaire général des Bruxellois.

« Le programme du Standard est plus facile que le nôtre pour le moment, mais ce sera l’inverse lors des trois ou quatre dernières semaines », conclut Herman Van Holsbeeck.

Tout est clair, désormais, pour les Brugeois

S’étant exprimé, la veille, sur ses états d’âme après l’annonce de son départ, avant terme, de la Venise du Nord, Jacky Mathijssen a quitté le stade, vendredi, sans satisfaire aux obligations du protocole, laissant à son adjoint Peter Balette le soin de débattre avec les médias d’un Anderlecht-Bruges bien plus important, désormais, pour le Sporting que pour son rival flandrien.

« Ce sera dimanche l’un de nos atouts, analysait l’assistant brugeois. Quel que soit le résultat du Standard, le Sporting sera condamné à nous battre pour maintenir ou creuser son écart sur son poursuivant liégeois. Pour notre part, un partage nous suffirait alors qu’une défaite honorable ne serait pas considérée comme une catastrophe. Mais n’allez pas en conclure pour autant que nous avons fait une croix sur nos chances de réussite dans la capitale. »

Bruges compte bien au contraire exploiter le stress qui pèsera sur les épaules de l’opposition pour tenter de créer l’exploit.

« Nos scouts présents à Daknam ont admis qu’Anderlecht méritait largement la victoire et ont noté qu’il était particulièrement dangereux sur les phases arrêtées et dans le trafic aérien. Nous savons donc d’où jaillira prioritairement le danger, sans parler, bien sûr, de Boussoufa qui peut être décisif à tout moment. Mais pour l’avoir encore entraîné individuellement aujourd’hui, je peux vous dire qu’Akpala, lui aussi, risque de poser pas mal de problèmes à la défense du Sporting. Visiblement, le garçon a retrouvé la confiance de ses grands débuts chez nous. »

Tout est clair, désormais, dans l’esprit des Brugeois : ils savent qu’ils ne seront pas champions, connaissent le nom de leur nouveau président et celui de leur futur coach. Il ne leur reste plus qu’à terminer la saison en beauté, sans pour autant musarder en cours de route. Car ils sont encore nombreux à convoiter leur 3e place !

Division 1

Revue des équipes

29e journée

Roulers – Genk 1-0

2e : McDonald (1-0)..

G. Beerschot – Zulte-Waregemsam. 20h00

Arbitre : Delferière.

Standard – Lokeren sam. 20h00

Arbitre : Breda.

Courtrai – Dendre sam. 20h00

Arbitre : Gumienny.

Mons – FC Malines sam. 20h00

Arbitre : Bylois.

Charleroi – Mouscron sam. 20h00

Arbitre : Saadouni.

Cercle Bruges – Tubize sam. 20h00

Arbitre : Barbry.

Gand – Westerlo dim. 18h00

Arbitre : Wouters.

Anderlecht – FC Bruges dim. 20h30

Arbitre : Verbist.

Classement

1. Anderlecht 28195 4 632861

Standard 281954 552561

3. FC Bruges 28 167550 3953

4. Genk 291410544 4246

5. Gand 281387563746

Westerlo 281387373046

7. Zulte-Waregem 28 12106433342

8. Lokeren 2810612332442

9. Mouscron 28 1198383541

10. FC Malines 289 9103843 37

11. G. Beerschot 289 1093734 36

12. Cercle Bruges 28101353746 35

13. Charleroi 288137344231

14. Courtrai 2871110294331

15. Roulers 29 8156294730

16. Dendre 286157365025

17. Tubize 285203266818

18. Mons 28317 8284717

Les enjeux

Lokeren, bête noire des candidats au titre

1 Anderlecht – FC Bruges a perdu de son lustre d’antan. Mais le duel entre les Bruxellois, plus que jamais en course pour le titre, et des Flandriens qui défendent tant bien que mal leur place sur le podium constitue une étape importante pour un Sporting à égalité de points et de victoires avec le Standard qui, lui, va devoir venir à bout de la redoutable forteresse lokerenoise. Des Waeslandiens qui ont par ailleurs déjà remporté quatre unités contre Anderlecht et une face au champion en titre.

2 Charleroi et Mouscron se posent des questions sur leur avenir. Les Zèbres car ils ne possèdent plus qu’un point d’avance sur Roulers, premier barragiste ; les Hurlus parce que le mécène providentiel n’était qu’un escroc désargenté. Une information qui relance le débat sur la survie du club frontalier à qui rien n’a été épargné cette saison. Les deux équipes s’affrontent donc au Mambourg où Scifo rêve pourtant de fêter de la meilleure façon possible sa 100e présence en tant que coach de D1.

3 A Mons et à Tubize, c’est la soupe à la grimace. Si les chances de se maintenir directement sont désormais infimes, un succès face au FC Malines (1 point sur 6 depuis son succès sur Anderlecht) et au Cercle (5 défaites d’affilée) redonnerait un coup de fouet à deux formations qui n’ont plus vraiment que Dendre en point de mire.

Carcela dans le onze ?

Standard - Lokeren

Standard - Lokeren

Carcela dans le onze ?

Carcela, déjà titulaire contre Tubize, pourrait profiter de la suspension de Dalmat pour retrouver le onze de départ. Sarr (cuisse), sur le flanc au cours des quatre derniers matchs, a mis deux semaines de moins que prévu pour se refaire une santé.

STANDARD. (équipe probable) Bolat, Marcos, Onyewu, Sarr, Mulemo, Goreux, Defour, Witsel, Carcela, Mbokani, Jovanovic. Réservistes : Espinoza, Digao, Mikulic, Nicaise, Mangala, Benteke, Benko.

Absents : Dalmat (suspension), De Camargo (cheville).

LOKEREN. (équipe probable) Copa, El Mouataz, Strul, Doll, Ziv, Overmeire, Pavlovic, Carevic, Mbayo, Golan, Janczyk. Réservistes : Lazic, Onwuekelu, Bouabé, Muharemovic, Tiko, Camara, Tshimanga.

Absents : Touré (quadriceps), De Wilde (dos), Demiri (cheville), Dupré (dos), De Pauw (genou).

CHARLEROI - MOUSCROn

Laquait rétabli

Blessé à l’épaule à Bruges le week-end dernier, Laquait s’est entraîné normalement vendredi. Le gardien des Zèbres devrait pouvoir tenir sa place.

CHARLEROI. (équipe probable) Laquait, Defays, Kere, Joneleit, Miceli, Camus, Guedouria, Oulmers, Grégoire, Mujangi Bia, Habibou. Réservistes : Baguette, Vandenbroeck, Marcelo, Lella, Chabaud, Orlando, Théréau.

Absents : Chakouri (suspension), Mboyo (suspension), Diallo (genou), Moia (genou), Iajour (non repris), Sergio (non repris).

MOUSCRON. (noyau) Volders, Slovenciak, Bernabé, Dia, El Araichi, Teklak, Van Gijseghem, Vandooren, Assou-Ekotto, Baseggio, Chantry, Diakite, Lepoint, Ouali, Sishuba, Deranja, Jaycee, Sakanoko.

Absents : Walasiak (genou), Sapina (ischios), François (entorse), Yakassongo (ischios).

CS BRUGES - TUBIZE

De Smet suspendu

Cartier récupère Brouckaert, suspendu contre Roulers, mais est toujours privé de Beynié que Villano a rejoint à l’infirmerie. Le Cercle perd De Smet.

CS BRUGES. (équipe probable) Verbist, Boi, Portier, Viane, Nyoni, Gombami, Buffel, Serebrennikov, Sergeant, Iachtchouk, Kanu. Réservistes : Lane, Gjuzelov, Kelhar, Vidarsson, Vandenbussche, Foley.

Absent : De Smet (suspension).

TUBIZE. (noyau) Ardouin, De Matos, Brouckaert, Neels, Barisic, Radler, Mampwini, Vandelanoitte, Mvuezolo, Fortune, Sorokin, Dufer, Karaca, Haydock, Forschelet, Perbet, Gorez, Diafutua. .

Absents : Beynié (genou), Thiago (déchirure), Villano (genou).

Le retour de Polak

ANDERLECHT – FC BRUGES

ANDERLECHT – FC BRUGES

Le retour de Polak

Jan Polak rentre de suspension et retrouvera sa place en milieu de terrain. Jonathan Legear (cuisse) est enfin rétabli mais il n’aura que trois entraînements collectifs dans les jambes. Titulaire et très présent à Lokeren, Chatelle sera-t-il confirmé ? Beaucoup de clubs étrangers seront représentés dimanche soir au parc Astrid. Il y aura, notamment, l’AZ Alkmaar, Marseille ou encore Trabzonspor mais les clubs allemands seront les plus nombreux avec Hertha Berlin, Schalke 04, Cologne ainsi que Stuttgart. Le match des Espoirs, qui devait se disputer vendredi à Aalter, a été annulé car le bourgmestre de la commune a eu vent d’éventuelles bagarres programmées entre supporters des deux clubs.

ANDERLECHT. (équipe probable) Schollen, Wasilewski, Juhasz, Deschacht, Van Damme, Biglia, Polak, Gillet, Chatelle, Boussoufa, De Sutter. Réservistes : Cordier, Rnic, Bernardez, Vlcek, Legear, Iakovenko, Kruiswijk, Sare, Losada, Suarez.

Absents : Frutos (tendon d’Achille), Zitka (cheville et genou), Bruzzese (épaule), Bulykin (hanche).

FC BRUGES. (équipe probable) Stijnen, Geraerts, Alcaraz, Simaeys, Klukowski, Dirar, Vadis, Kruska, Daerden ou Blondel, Sonck, Akpala. Réservistes : De Vlieger, Ciman, Evens, van Heerden, Clement, Blondel ou Daerden, Chavez, Capon, Dahmane.

Absents : Vargas (fatigue), Vermeulen (bras).

MONS – FC MALINES

Toujours sans Mirri

« On se doit de faire un résultat, de montrer autre chose sur le terrain. Pour cela, nous devons gommer nos lacunes. L’engagement et l’état d’esprit devront être irréprochables », espère Dessy, le coach hennuyer. Côté malinois, Asare a purgé sa suspension et Renard figure à nouveau dans le groupe.

MONS. (équipe probable) Herpoel, De Pauw, Buysens, Jay, Migliore, Diane, Okkonen, Ragued, Collet, Cordaro, Jarju. Réservistes : Delwarte, Vanderzijl, Dzidic, Fleurival, Brahami, Garcia, Gueye.

Absents : Mirri (entorse cheville), Oris (déchirure).

FC MALINES. (noyau) Biebauw, Renard, Asare, Biset, Chen, Dunkovic, Gillis, Gorius, Grondin, Imschoot, Kourouma, Mellemans, Nong, Rossini, Van Goethem, Van Hoevelen, Vleminckx, Vrancken.

Absents : Ivens, Persoons, Iddi, Mununga, Geudens, Van Dessel.