PERIODE TRANSITOIRE POUR LES TRANSFERTS LA LIGUE PRO ADOPTE LA "PROPOSITION LANDSHEERE"

LAUWENS,JEAN-FRANCOIS

Page 33

Samedi 6 avril 1996

Période transitoire pour les transferts

La Ligue pro adopte

la « proposition Landsheere»

Réunion importante que celle tenue hier par les clubs membres de la Ligue pro à l'Union belge. Les clubs de l'élite et les pros de la D. 2 ont, en effet, décidé d'accepter les dispositions prévues par le «groupe de travail Landsheere» concernant, en conséquence de l'arrêt Bosman, l'instauration d'une période transitoire pour les transferts des joueurs en fin de contrat. En fait, les seules modifications apportées par les clubs professionnels concernent les dates proposées par la «commission Landsheere».

Si ce système accepté par les pros est adopté, il n'y aura plus de sommes de transfert en 2000. D'ici là, dans la période de transferts allant du 1er au 31 mai (au lieu de 15 mai proposé par Landsheere, cette période serait donc portée de 15 jours à un mois), la somme à verser sera dégressive par rapport à celle inscrite sur la liste des transferts : 45 % de cette somme en 1996, 30 % en 1997, 20 % en 1998 et 10 % en 1999.

Le nouveau système, adopté le 27 avril en assemblée générale, prévoit trois périodes de transfert. La première en mai est celle au tarif dégressif. Du 1er juin au 25 juillet (et non plus jusqu'au 25 juin), le joueur obtient un transfert libre sinon il redevient amateur au 1er août.

Entre les deux périodes, du 16 au 30 juin (et non plus du 16 au 31 mai), le joueur en fin de contrat peut obtenir un «transfert spécial », dit «transfert C» : il est gratuit et est d'une durée d'un an renouvelable. Enfin, quand on dit qu'il est gratuit, ce n'est pas tout à fait vrai puisque ce transfert contraint le club qui souhaite enrôler le joueur à payer à son ancien club une «cotisation de solidarité». Elle s'élève à 1,3 million pour les joueurs de division 1 et à 650.000 francs pour ceux de D. 2.

J.-F. Lws

Affaire Ebiede :

appel reporté

A la demande de Beveren, qui estime n'avoir pas eu assez de temps pour préparer le dossier, le Comité d'appel de l'Union belge a reporté au 26 avril la décision dans l'affaire Ebiede dans laquelle Alost avait été privé de 4 points sur tapis vert. Beveren a également argué de l'action introduite au civil par un supporter d'Alost qui demande à la justice d'annuler la sanction. Hier, les parties ont décidé d'envoyer l'affaire devant le Conseil d'Etat.