Pholien Systermans les a plantés là

VANDE WEYER,PHILIPPE

Page 51

Samedi 17 mars 2012

Championnats de Belgique Un forfait a perturbé la finale du 200 m libre

Décidément, il se passe toujours quelque chose avec Pholien Systermans… Il y a deux ans, il avait déjà fait les gros titres du « national » lorsque Michel Louwagie, le président fédéral, avait refusé de lui remettre sa médaille après sa victoire sur 200 m libre. La raison ? Il avait osé défier la fédération en justice après s’être vu infliger une amende pour n’avoir pas mis le maillot officiel lors des Mondiaux de Rome en 2009. L’an dernier, c’est lors d’un stage à Sierra Nevada, qu’il avait attiré sur lui les feux de l’actualité en venant aux mains avec ses équipiers de Liège Natation Yoris Grandjean et Pierre-Yves Romanini ; un incident qui l’avait contraint dans la foulée à quitter son club pour rejoindre le Mosan.

Hier, vendredi, lors de la première journée des championnats de Belgique, le Liégeois a une nouvelle fois fait parler de lui en ne se présentant pas au départ de la finale du 200 m libre ; le matin, en séries, il avait pourtant réussi le meilleur temps des engagés en 1.49.70…

S’il avait annoncé son forfait à heure et à temps, comme l’a fait Pieter Timmers, celui-ci aurait été regretté mais accepté. Ce qui a choqué ici, c’est que Systermans n’a prévenu personne et qu’au moment du départ, son couloir, le 4, est resté désespérément vide. « Nous avons pris cette décision pour raisons tactiques, a précisé son coach, Michael Rosu. Pholien (NDLR : qui est resté injoignable) ne voulait pas “tirer” les autres. »

Même si les places sont très chères en vue du relais 4 x 200 m libre pour l’Euro de Debrecen, voire pour les Jeux de Londres, et que Systermans, avec son chrono du matin, était en excellente position pour l’intégrer, son attitude a choqué Philippe Midrez, son directeur technique. « Ce qu’a fait Pholien est déplorable et antisportif, a-t-il dit. Je suis extrêmement surpris et déçu. »

Et s’il n’a pas voulu évoquer de sanction à chaud, il a rappelé que si Systermans était sélectionnable pour le relais, « il n’est pas encore sélectionné… » En tout état de cause, il risque d’y avoir de l’ambiance le week-end prochain, à Eindhoven, où les relayeurs seront réunis…

Dans cette finale du 200 m libre décapitée, sans personne à sa droite, c’est Glenn Surgeloose, le recordman de Belgique de la spécialité, qui a fini par s’imposer en 1.49.28 devant Louis Croenen (1.50.02) et Yoris Grandjean (1.50.10), qui seront donc les 4e et 5e hommes à Debrecen. « Ce n’est pas mal… mais ce n’est pas top, a admis Surgeloose. J’avais espéré réussir 1.48.66, le minimum pour l’Euro. J’aurais peut-être pu y arriver avec plus de concurrence. Ici, j’ai été seul dès le départ. »

Moins perturbés par des événements extra-sportifs, François Heersbrandt (23.82 sur 50 m papillon), Kimberly Buys (29.43 sur 50 m dos) et Fanny Lecluyse (2.27.09 sur 200 m brasse), les trois sélectionnés olympiques, ont passé, eux, une première journée tranquille au Wezenberg, qui semblait un peu sommeiller en cette veille de week-end.

Ce samedi, en revanche, cela risque d’autrement chauffer à la piscine anversoise avec un 100 m libre qui s’annonce royal. D’autant que le jeune (19 ans) Emmanuel Vanluchene, l’un des candidats au relais 4 x 100 m, qui avait déjà frappé les esprits la semaine dernière à Londres en nageant en 49.81, a fait fort en bouclant son premier relais dans le 4 x 100 m libre de ce vendredi en 49.41. Attention à la tornade !

à anvers

Bauwens efface Maene

Détenteur, avant ce week-end, des deux plus vieux records de Belgique masculins individuels sur 200 m dos (1992) et 400 m 4 nages (1995), Stefaan Maene a perdu le deuxième. En 4.19.55, le prometteur Ward Bauwens, 18 ans, du Brabo, déjà qualifié pour l’Euro de Debrecen, a effacé les 4.19.82 de l’Ostendais.

Lecluyse a faim

Fanny Lecluyse s’est logiquement promenée sur 200 m brasse, son épreuve de prédilection, ce vendredi. « Mon temps (2.27.09) me donne confiance, car j’étais au même niveau deux mois plus tard l’an dernier. Je sais que je dois encore travailler ma dernière longueur. » La Mouscronnoise veut maintenant réussir les minimums sur 100 m brasse et 200 m 4 nages pour l’Euro. « Et j’aimerais disputer une de ces deux épreuves aux JO ».

RÉSULTATS

CHAMPIONNATS DE BELGIQUE À ANVERS

Hommes. 200 m libre : 1. Surgeloose (LgN) 1.49.28 ; 2. Croenen (Shark) 1.50.02 ; 3. Grandjean (LgN) 1.50.10. 800 m libre : 1. Joris (HZS) 8.30.09 ; 2. Woutermaertens (SCSG) 8.40.08 ; 3. Trap (ZO) 9.03.64. 50 m brasse : 1. Vandevelde (STT) 29.68 ; 2. Coreelman (Gold) 29.71 ; 3. Ruijten (DMB) 30.21. 200 m dos : 1. Helderweirt (Mega) 2.01.93 ; 2. Van Audekerke (TSZ) 2.08.36 ; 3. Wielandt (Mega) 2.08.53. 50 m papillon : 1. Heersbrandt (WN) 23.82 ; 2. D. Dekoninck (Brabo) 24.50 ; 3. De Wilde (Mega) 24.67. 400 m 4 nages : 1. Bauwens (Brabo) 4.19.55 (record de Belgique ; a.r. 4.19.82 par Maene, le 17.08.1995 à Vienne) ; 2. Mattelaer (Gold) 4.31.69 ; 2. Cortens (Best) 4.37.71. Relais 4 x 100 m libre : 1. Liège Natation (Romanini, Surgeloose, Delvoie, Grandjean) 3.23.25 ; 2. CNBA 3.29.32 ; 3. Mega 3.29.91.

Femmes. 100 m libre : 1. Syllabova (Svq) 57.03 ; 2. Van den Branden (Mega) 57.25 ; 3. De Mare (Brabo) 57.36. 1.500 m libre : 1. Cnockaert (BZK) 7.31.56 ; 2. Hofman (TSZ) 17.31.71 ; 3. Mattens (IKZ) 17.39.40. 200 m brasse : 1. Lecluyse (DM) 2.27.09 ; 2. Vermeylen (Best) 2.33.81 ; 3. Ansseau (FNCS) 2.35.25. 50 m dos : 1. Buys (Brabo) 29.43 ; 2. Vansantvoort (CNBA) 29.70 ; 3. Verhaegen (Brabo) 29.80. 100 m papillon : 1. Inghels (DWST) 1.02.51 ; 2. Vanleynseele (Brabo) 1.02.52 ; 3. Goris (AZS) 1.02.84. 400 m 4 nages : 1. Moerman (Shark) 5.00.13 ; 2. Bassle (BZK) 5.03.87 ; 3. Bonne (Mega) 5.03.94. Relais 4 x 100 m 4 nages : 1. Liège Natation (Wégria, De Coster, Grandjean, Lambrechts) 4.28.32 ; 2. HZS 4.29.78 ; 3. BZK 4.32.74.